Menu

Final Fantasy VIII Remastered : Le Test !

Le voilà enfin ! Il s’est fait attendre mais il est la, Final Fantasy VIII a enfin droit, lui aussi, à sa version remastered. Les plus nostalgiques d’entre nous désespéraient de pouvoir retourner étudier à Balamb, consolez vous, Squall, Quistis et les autres sont désormais de retour. Remaster pointilleux comme FFX et FFXII ou plutôt portage fainéant dans la lignée de ce qui a été fait pour le VII et le IX ? Nous allons tenter de répondre ensemble à cette question. 

 

Commençons par aborder les ajouts et changements de cette version.

 

Niveau graphismes, les personnages ont eu droit à une belle refonte et sont bien plus beaux que ce qu’ils étaient à l’époque ! C’est à dire moins angulaires et pixelisés. Malheureusement les décors, eux, n’ont pas eu droit à ce lifting. Si en 1999 le style réaliste des backgrounds était assez impressionnant, il a malheureusement très mal vieilli et le contraste entre les personnages et les décors à plutôt tendance à mettre en évidence la mauvaise qualité de ces derniers. De plus jouer en mode 4/3 sur un grand écran 16/9 ne donne pas un rendu très agréable… Les cinématiques, elles, n’ont rien perdu de leur splendeur d’antan ! 

Heureusement, les musiques sont toujours à la hauteur, adieu les sons bizarres de la version steam, les musiques originales sont de retour et elles sont sublimes. Les sonorités quant à elles sont assez classiques, mais efficaces. On prend toujours autant de plaisir à entendre cette douce mélodie de fin de combat, il n’y a pas de raisons de changer une formule qui marche. 

Pour ceux qui ont déjà terminé le jeu, qui veulent se faire le plaisir de revivre cette épopée sans prise de tête ou ceux que la difficulté rebute, pas de panique ! En effet Square Enix met à votre disposition des petits “cheats” comme à l’accoutumée dans ces remasters. Il s’agit du classique “accélération x3” qui se paie le luxe de ne pas influer sur les Timers ou les musiques du jeu, ce qui facilitera grandement vos séances de farm, certains trajet ou missions “contre-la-montre”. 

Vous aurez également la possibilité d’activer un mode “invincible” qui gardera toute vos barres au max, vous pourrez donc enchaîner les Limit Break sans vous souciez de vos PV. Personnellement, je trouve qu’on perd tout plaisir de jeu avec celui la mais il peut vous aider à battre un boss récalcitrant par exemple. Le dernier sera l’habituel “Pas de rencontre aléatoire”, il peut ici s’avérer fort pratique quand on sait que le niveau des ennemis se calque sur le votre, donc moins vous combattez, moins vos ennemis seront puissant. Je vous conseil bien évidemment de ne pas utiliser ces fonctions afin d’optimiser votre expérience de jeu et de retrouver les sensations de l’époque. 

 

Voici pour les ajouts de cette version remastered, passons maintenant au jeu en lui même ! 

 

Concernant le scénario, Final Fantasy VIII est sombre, très adulte et a la particularité de prendre place dans un contexte politico-social assez réaliste. Mis à part la magie et les monstres évidemment, ce jeu est très réaliste et “contemporain”, à cette époque pourtant la mode était plutôt aux univers fantastiques et médiévaux dans les JRPG. Il serait difficile de vous en dire plus sur l’histoire sans vous spoiler, je préfère vous laissez découvrir ou redécouvrir cette épopée par vous-même, sachez juste qu’elle en vaut la peine

Pour le gameplay, il s’agit de combat au tour par tour, avec toujours la fameuse jauge ATB pour Active Time Battle. Vous utiliserez une équipe de 3 personnages et grande nouveauté, pas de points de magie, ici les magies sont utilisables par tout le monde et doivent être volées et stockées comme des objets. Pas d’arbre de compétences non plus, ici toutes vos compétences et leur apprentissage  dépendent de vos G-force (les invocations de cet opus), chaque personnage pourra donc jouer le rôle que vous déciderez, bien que certains d’entre eux auront plus d’affinité avec telle ou telle G-force.

Pour le coup, ce n’est pas, je trouve, la meilleure façon de progresser, on passe plus de temps a s’occuper de nos G-force que de nos personnages. Et pas la peine de se dire que vous allez jouer uniquement tel ou tel perso, le jeu vous impose souvent (du moins au début) les personnages en fonction de l’histoire ou des missions. Ce qui aura la fâcheuse tendance à vous faire changer de G-force d’un personnage à l’autre un nombre incalculable de fois, car encore une fois, au début du moins, vous aurez plus de personnages que de G-force, d’autant plus qu’il est facile de rater l’obtention de ces dernières.

Assez linéaire jusqu’à la fin du CD2, le jeu prend vraiment tout son sens, une fois la liberté de voyager à travers le globe acquise. Quand vous aurez les différents personnages dans votre équipe, le vaisseau pour vous déplacer et un petit stock de G-force et de magie en votre possession, plus rien ne vous arrêtera et Final Fantasy VIII vous promet de loooooongues heures de plaisir. La quête principale, la recherche des G-forces, les quêtes annexes, le Triple Triad (jeu de carte à collectionner qui représente une énorme quête annexe a lui tout seul), les boss spéciaux et le end game, autant vous dire que comme ses prédécesseurs, Final Fantasy VIII à une durée de vie colossale.

En conclusion, même si visuellement il a mal vieilli, que le portage remaster est un peu fainéant par rapport à ceux de FFX ou FFXII, même si le début est peu lent et que les mécaniques de jeu prennent du temps maîtriser. Je ne saurais que trop vous conseiller de passer au delà des quelques petits défauts du “mal-aimé” de la sainte trilogie de la génération PS1 afin de vivre une des aventures les plus épiques que Square Enix à jamais réalisé.

thumbs-up-icon

Pros
  • un scénario a couper le souffle
  • des personnages charismatiques
  • des cinématiques vraiment sublimes
  • une durée de vie colossale
  • Le triple triad !
  • la nostalgie

thumbs-down-icon

Cons
  • visuellement, ça a très mal vielli..
  • le début est assez long
  • mécaniques pas évidentes a prendre en main

Le voilà enfin ! Il s’est fait attendre mais il est la, Final Fantasy VIII a enfin droit, lui aussi, à sa version remastered. Les plus nostalgiques d’entre nous désespéraient de pouvoir retourner étudier à Balamb, consolez vous, Squall, Quistis et les autres sont désormais de retour. Remaster pointilleux comme FFX et…

Verdict ?!

note globale - 75%

75%

Assez bon !

Tout fan de JRPG se doit d'avoir joué à Final Fantasy VIII, il était pour ma part ce lui avec lequel j'ai découvert cette saga et j'ai pris beaucoup de plaisir à le redécouvrir. Il n'est pas parfait, certes, mais à ce prix la, ce serait bête de s'en priver.

Avis des lecteurs: Soyez le premier !
75