Articles

void tRrLM(); ++ – Le Test !

Void Terrarium, le petit bijou sauce Rogue-lite se NIS revient sur PlayStation 5 ! Une édition qui compile le jeu ainsi que quelques nouveautés ! L’occasion pour nous de vous donner notre avis sur ce titre au charme particulier

void tRrLM();++ //Void Terrarium++_20210608170451

Void Terrarium nous emmène dans un monde futuriste post-apocalyptique. Vous incarnez Robbie, un robot qui arpente cet univers désolé où l’humanité a été décimée. En effet, une intelligence artificielle a déclenché une catastrophe biologique en relâchant dans la nature un champignon qui a résulté en un apocalypse fongique majeur ! Mais parmi les ordures, Robbie découvre Toriko, une enfant humaine, seule survivante de son espèce ! Aidé par l’IA à l’origine du grand désastre, Robbie devra affronter une multitude de dangers pour créer un terrarium pour essayer de sauver Toriko !

Même si le scénario n’est en soit pas très fouilli et développé, l’ambiance qui s’en dégage n’en est pas moins intéressante et émouvante !

void tRrLM();++ //Void Terrarium++_20210608170438

Void Terrarium est un Rogue-lite et le but est de récupérer des ressources et objets dans les donjons afin de développer le terrarium de Toriko. Ce développement et entretiens rappelle un peu le concept de Tamagotchi : on nourrit Toriko, lave son terrarium, on veille à jouer avec elle pour éviter l’ennui et on fait en sorte de lui donner des denrées fraîches afin d’éviter les maladies. Un équilibre fragile qu’il faudra à tout prix respecter.

void tRrLM();++ //Void Terrarium++_20210608170407

Toriko ne vous lâchera pas non plus durant les donjons, car vous pourrez recevoir des notifications à tout moment afin d’interagir avec elle, ce qui renforce le côté Tamagotchi, mais aussi le fait de s’impliquer un peu plus dans le jeu et ses missions ! A chaque run dans un donjon, on commence au niveau 1 avec des bonus à choisir méticuleusement pour chaque niveau gagné en parcourant les étages des donjons. A priori, le jeu a un côté Hack’n slash, avec divers coups spéciaux et des objets à utiliser. Mais le jeu mélange aussi l’aspect tour par tour. A chaque déplacement, l’ennemi se déplace aussi, Robbie attaque et l’ennemi attaque le tour suivant etc.

void tRrLM();++ //Void Terrarium++_20210608170339

Qu’on se le dise, le challenge est bien présent ! Il faudra réfléchir à l’énergie dépensée de Robbie en se mouvant, mais aussi sa vie restante afin de sortir des donjons en vie ! De plus, les ennemis sont clairement coriaces, sans parler des pièges qui infligent par exemple un genre d’empoisonnement, ou de la téléportation à l’autre bout de la carte. Certes, cela peut en décourager plus d’un, mais le lien qui se tisse avec Toriko nous pousse à tenter encore et encore les donjons ! D’autant plus que cette version PS5 est agrémentée d’objets, nouvelles interactions et maladies !

void tRrLM();++ //Void Terrarium++_20210521203731

Graphiquement, la différence entre old et Next-gen est très timide. Les donjons ne sont pas incroyablement beaux et varié, il faut l’avouer. Même si la direction artistique est intéressante, elle n’est pas très développée. En gros, ce n’est clairement pas l’aspect visuel qui impressionne, mais l’ambiance qui s’en dégage ! En termes de bande-son, le jeu propose des chansons électro/ambiant teintées de sons 8-bits ! Des chansons qui collent bien au titre, sans pour autant sombrer dans le répétitif !