Menu

[VIDEOS] Nier : Replicant – Le retour du premier jeu pour son dixième anniversaire

Le jeu Nier : Automata, de Yoko Taro et développé par Square Enix a connu un franc succès lors de sa sortie en 2017. Mais en 2010 au Japon auparavant sortait sur PS3 Nier : Replicant, celui-ci accompagné d’un cousin alternatif sur Xbox 360, Nier : Gesalt. Dans la version Replicant on incarnait le Frère de Yonah, en quête d’un remède pour la soigner. La version Gesalt mettait l’accent lui sur le rôle du père de la fille. Et c’est cette version qui fut jugée plus approprié pour l’exportation internationale. Mais pour fêter les 10 ans de la sortie du jeu, Square Enix annonce non pas un mais deux jeux accompagnés de deux Trailers.

NieR Replicant ver.1.22474487139…

Pour la première fois en Europe nous aurons donc la chance de connaitre la version alternative du jeu sans se coltiner la lourde tâche de traduire le japonais. Cette version est selon Square Enix, non pas un simple remaster, mais une version améliorée, avec des composantes de l’histoire en plus, des possibles caméos de 2B et 9S (Nier : Automata) vu que leur voix respectives sont au casting, mais aussi les magnifiques musiques de Keiichi Okabe qui seront revisitées et même accompagnée de nouvelles compositions. Pour rappel, le jeu Nier est un beat’m’all a tendance jrpg où l’on contrôle le père d’une jeune fille, qui doit trouver un remède pour soigner celle-ci victime d’une étrange affliction, dans un monde entièrement dans le déclin. Le jeu est disponible sur Xbox360 et Playstation 3 et a connu de bonnes critiques même si passer souvent inaperçu. Juste en dessous le trailer diffusé lors des 10 ans du jeu.

 

NieR Re[in]carnation

Ce titre, prévu pour Android et IOS sera développé par la même équipe qui supervise la saga Nier, et est présenté comme un Rpg Free-to-Play. Aucune indication sur l’époque les personnages si ce n’est encore un Trailer mystérieux comme l’univers du jeu en a le secret.

 

 

Aucune indication notamment sur les dates de sortie, mais l’équipe de GameActu reste au taquet.