Articles

[Avis] Katamari Damacy Reroll – Le Test !

Katamari Damacy est un titre phare de la PlayStation 2, sorti en 2004. Un titre loufoque qui avait su charmer une génération de joueurs friands d’OVNIS vidéo-ludiques à la touche nippone assumée. Ce classique revient dans une version remasterisée sur PS4 ! Voyons de quoi il en retourne dans notre test !

 

PS_App_20201206_073824

 

PS_App_20201206_073819

Précédent
Suivant

Katamari Damacy Reroll reprend donc le titre PS2 avec un rafraîchissement au niveau de la résolution. Le jeu de base optait pour un style avec peu de pixels, cartoonesque et simple qui a excellemment bien vieilli comparé aux productions vidéo-ludiques de l’époque. Le résultat est toujours aussi original, simple certes, mais qui arbore une personnalité unique et assumée !

Il n’y a pas de nouveautés en termes de contenu, ce remaster se concentre sur un lifting au niveau de la résolution donc, ainsi que des temps de chargement quasi inexistants ! Mais comme son style est intemporel, on ne croirait absolument pas que le jeu soit sorti il y a 15 ans !

 

PS_App_20201206_073813

 

PS_App_20201206_073809

Précédent
Suivant

L’histoire est plutôt simple, mais extrêmement originale. Vous incarnez le Prince de l’univers, votre père, le Roi, vous ordonne de ramener toutes les étoiles qui ont mystérieusement disparues d’un jour à l’autre ! Une aventure d’environ 7-8 heures bourrée d’humour absurde, mais qui fait mouche.

Un humour que l’on retrouve dans les dialogues avec le Roi, mais aussi de manière graphique avec les cut-scenes somptueuses si vous avez une certaine sensibilité pour les œuvres d’arts modernes.

 

PS_App_20201206_073803

 

PS_App_20201206_073757

Précédent
Suivant

En termes de gameplay, rien n’a été modifié, tant le concept était solide dès le départ. Le Prince fait rouler une balle sur laquelle se collent divers objets et plus la balle est grosse et plus il est possible de ramasser de gros objets. On passe ainsi d’agrafes à des voitures, en passant par des chats et toute une multitude d’objets de la vie courante.

La prise en main est immédiate et se prend vite au jeu de devoir faire un Katamari d’un diamètre demandé dans un temps imparti. C’est extrêmement fun, et le concept n’a pas pris un ride ! 

 

PS_App_20201206_073751

 

PS_App_20201206_073841

Précédent
Suivant

Graphiquement, ici aussi, pas une seule ride car le style est intemporel. On apprécie la mise à niveau de la résolution comme dit précédemment. Les différents stages proposent des environnements variés et dont l’échelle change, fatalement ! On passe du très petit au très grand en fonction de la taille du Katamari !

Des missions annexes sont aussi de la partie avec à chaque fois leurs propres objets à ramasser. Le character design est très inspiré, malgré sa simplicité relative, le design est indémodable ! 

 

PS_App_20201206_073836

 

PS_App_20201206_073830

Précédent
Suivant

Finissons avec la bande-son, et quelle bande-son, mes amis ! Katamari Damacy Reroll offre des musiques jazzy, complètement déjantées et super catchy ! De loin, une des plus mémorables de l’histoire du jeu vidéo, composée notamment par Asuka Sakai, la femme de Ketia Takahashi, le créateur du jeu !

Les sons acid, pop, electro viennent nous titiller l’oreille, avec parfois un peu de drum and bass, pour un résultat ultra dépaysant ! Cela peut rappeler à certains moments le grand Bogdan Raczinsky ! Un voyage auditif hallucinant, varié et terriblement entraînant, qui colle à merveille au jeu !