Menu

Gorn VR – le test !

Le Dixième Art n’a cessé d’évoluer au cours de ces dernières décennies, notamment de part la manière dont nous pouvons consommer celui-ci. Les technologies se voulant de plus en plus complexes et poussées, Playstation introduisit la réalité virtuelle sur console le 13 octobre 2016 avec son Casque Playstation VR (PS VR). Une nouvelle alternative pour les studios de développement et la création de jeux encore plus immersifs ! Et qui n’a jamais rêvé de vivre un combat épique, un combat sanguinaire dans lequel vous êtes un redoutable guerrier ?

 

 C’est ce que nous propose ici Devolver Digital et Free lives avec un portage de Gorn sur la console de Sony, celui-ci étant déjà sorti en 2017 sur PC ! Un jeu en réalité virtuelle dans lequel il vous sera possible de vivre une expérience insolite en se retrouvant dans la peau d’un redoutable combattant. Cependant, la VR reste encore un procédé alternatif complexe à réaliser pour obtenir des jeux de qualité, notamment lors d’un portage. Alors qu’en est-il vraiment de cette alliance de Gorn et du PSVR ? À quoi pouvons-nous nous attendre et quel en est le résultat final ? Pour se faire, place au test !

Dans Gorn, vous incarnez un combattant à la manière d’un gladiateur de la Rome Antique. Celui-ci donnera tout pour survivre aux divers combats sanglants qui l’attend, au sein de trois arènes différentes ! Le jeu ne propose pas de scénario à proprement parlé, à vous de mettre vos compétences à rude épreuve au travers de plusieurs niveaux augmentant progressivement la difficulté, si tant est qu’il y en a véritablement une. À chaque fois, vous devrez venir à bout de plusieurs vagues d’ennemis jusqu’à rencontrer le champion de chaque défi. Une fois vaincu, cela vous permettra de continuer l’aventure !

 

Trois modes de jeu seront disponibles : un mode arène, un mode face à face et un mode survie où vous enchaînerez les adversaires jusqu’à votre propre épuisement. Le mode arène fait office de mode principal, avec 4 niveaux de difficultés et se découpant en 3 étages chacun proposant 3 boss à affronter comme par exemple Goliath, le Maître des épées, le harceleur , le géant ou encore le crabe !  Malheureusement, pas de mode en ligne. Dommage car cela aurait permis d’allonger sa durée de vie, comme la possibilité d’un face à face entre amis !

Le ressenti dans les combats, parlons-en ! Les Playstations moves seront obligatoires si vous souhaitez jouer à ce jeu et seront la continuité de vos mains. Le gameplay demande un véritable investissement physique de la part du joueur. En effet, la vitesse de vos mouvements influent sur la force des coups que vous infligez ! Une réelle séance de sport après plusieurs minutes passées à jouer. Cependant, ces premières minutes de jeu sont assez révélatrices d’un système de déplacement très pénible, le joueur va devoir littéralement “tirer le monde vers lui” pour avancer ou l’inverse pour reculer. Une feature qui à la longue devient vite pesante et compliquée à synchroniser en plein combat, surtout dans un environnement à 360° ! Fort heureusement, il vous sera possible de tourner sur vous même assez rapidement grâce aux boutons présents sur votre PS move.

 

La visée arme en main est relativement précise. Un effet élastique est présent sur certaines armes pour une meilleure prise en main. Attention, si vous venez à perdre votre arme, cela devient un véritable calvaire ! En effet, les moves passant souvent hors champs de vision de la caméra, ceux-ci se “perdent” dans le jeu et ne nous permettent pas de récupérer quelconque arme qui joncherait sur le sol. L’ajout d’un pointeur laser comme aide au joueur aurait été vivement recommandé, plutôt qu’une “barrière de sol” visible lorsque que l’on se penche trop, gâchant l’immersion !

Coté arsenal, une multitude d’armes vous seront octroyées au fur et à mesure que vous avancerez dans le jeu. Battes, couteaux, haches, épées, lances, frondes.. mais aussi bouclier, arc, arbalètes ou encore vos poings ! Chaque arme a ses avantages et ses inconvénients, à vous d’en tirer profit et d’établir vos propres combinaisons sur le champ de bataille ! Il vous sera également possible d’agripper vos ennemis et de les envoyer valser avec une force similaire à celle du célèbre HULK !

 

Cela permet d’apprécier différents styles de combats, cassant un peu le coté répétitif des divers vagues d’ennemis que vous aurez à affronter. Hormis quelques champions, vos ennemis ressemblent tous au même type de gladiateur, avec ou sans armure, avec deux-trois accessoires supplémentaires, mais rien de très diversifié. L’écran est totalement dépourvue de HUD (indications à l’écran) et par conséquent, aucune jauge de vie est disponible. Le concept est simple : si vous êtes blessé alors vous disposez de seulement quelques secondes pour tuer à votre tour un adversaire, auquel cas ce sera le gameover ! Une règle essentielle qui renforce fortement le côté défouloir du jeu !

Le rendu est assez joli pour un jeu PSVR, surtout quand vous débloquerez l’arène la plus conséquente, l’immersion en sera grandissante. Le titre profite également d’un parti pris cartoonesque, donnant un résultat concluant entre le gore et l’amusement. Car qu’on se le dise en toute franchise, vous allez en voir du sang et des démembrements ! Le jeu ne cache pas la présence d’un coté barbare et glauque pour un public averti. En contrepartie, les gladiateurs ennemis ressemblent à des montagnes de muscles reposant sur de petites jambes, leur conférant une démarche plus comique que craintive.  De plus, votre public est uniquement composé d’une foule de visages, dont certains vous réserverons bien des fous rires.

Pour ce qui est de l’immersion sonore, ne cherchez pas très loin. Le bruit des armes et les cris des guerriers sont relativement bien fait. Le public ne vous proposera que des ricanements et des rires hilarants lorsque vous enchaînerez vos exploits face aux ennemis, mais aucune musique ne sera présente dans le jeu, hormis lors de votre dernier combat face au terrible crabe ( dernier boss ). Ce qui est dommage, car cela fait perdre énormément de sensations héroïques et épiques lors des phases de combats.

 

Enfin, à noter également que le jeu propose un mode piñata dans lequel les ennemis deviennent des hommes de papiers, retirant tout le côté sanglant de l’œuvre pour les âmes les plus sensibles !

Les +

  • Un bon défouloir !

  • un grand panel d’armes

  • une caricature omniprésente

  • un rendu graphique propre

  • un mode piñata pour les plus sensibles 

Les –

  • un système de déplacement pénible

  • aucune aide pour récupérer les objets

  • une barrière de sol gâchant l’immersion

  • Un peu trop répétitif

  • l’absence d’un mode multijoueur

  • Une bande-son sans musique

Le Dixième Art n'a cessé d'évoluer au cours de ces dernières décennies, notamment de part la manière dont nous pouvons consommer celui-ci. Les technologies se voulant de plus en plus complexes et poussées, Playstation introduisit la réalité virtuelle sur console le 13 octobre 2016 avec son Casque Playstation VR (PS VR). Une nouvelle alternative pour les studios…

Le Verdict !

Note finale - 55%

55%

Passable !

Gorn est un jeu proposant une bonne séance de défoulement, le tout surplomber d'une bonne humeur. Le jeu saura satisfaire les joueurs qui découvre le réalité virtuelle sur le casque de chez Sony, mais ne contentera pas forcément les vétérans en la matière. Un projet quand bien même rempli de bonnes idées, mais quelques affinements auraient vraiment eu le mérite d'être effectués pour alléger le gameplay. De même, l'absence de soundtrack vient véritablement amputer l'ambiance général in-game. Gorn est disponible sur le playstation store pour la petite somme de 19,99€ !

Avis des lecteurs: Soyez le premier !
55