Menu

[AVIS] FIFA 21- UNE FRANCHISE QUI A SU SE RENOUVELER ?

Chaque fin d’année est un rendez-vous important pour les fans du ballon du rond. La franchise FIFA continue de s’agrandir avec l’édition 2021, sortie la semaine dernière. Dans un contexte de crise sanitaire due au Covid-19 mélangée à une transition vers la next-gen, cet opus est donc au cœur des débats et des attentions. Là où son principal concurrent, EFootball PES 2021 n’a bénéficié que d’une simple mise à jour pour l’année 2021 à un prix moindre, FIFA 21 se veut comme un jeu à part entière. Qu’en est-il alors de ce nouvel épisode ? Un volet apportant un vent de fraîcheur ou une simple version 2.0 de FIFA 20 ? C’est ce que nous allons voir ensemble ici dans ce test.

Tout d’abord, il est important de nos jours de parler des changements de licences qui ont pu avoir lieu. Coté ajout, de nouveaux stades sont disponibles tels que Providence Park, Bomberona, ou encore celui du Mallorca et Grenade

Coté disparitions, on notera que l’AS ROMA st renommée en ROMA F.C. (comme l’année dernière avec la Juventus de Turin), la Série B n’est plus présente dans le jeu, les championnats de la Colombie et du Chili ont également été retirés, même si pour ces derniers, quelques équipes peuvent être encore jouées via la Copa Libertadores.

Cette année encore, FIFA 21 continue de proposer sa liste classique de mode de jeux hors-ligne et en ligne. On y retrouve les habituels modes carrière joueur pro et carrière manager, la ligue des champions, le mode Volta, mais aussi les traditionnelles saisons solo ou coop en lignes, le mode club pro ou encore le fameux mode FUT. Cependant, en quoi ce dernier opus apporte-il une véritable vague de fraîcheur à ces divers modes de jeux ?

Pour ce qui concerne le mode carrière, FIFA 21 nous propose à nouveau du concret et du très bon. Outre tous les fonctions principales de gestion et des transferts propres au mode carrière, c’est le système d’entraînement (quelque peu compliqué et peu abouti dans l’opus précédent) qui se voit transformé et s’axe désormais autour du développement et de la capacité de vos joueurs à être décisifs. En effet, il est à présent possible de modifier vos séances d’entrainements selon des modèles préétablis ou de les ajuster manuellement selon vos envies via le calendrier. Vous pouvez assigner un joueur à un nouveau rôle si vous souhaitez peaufiner votre effectif et vos futures schémas tactiques en matchs. 

Les entrainements n’influent plus sur la progression générale de vos joueurs, mais c’est le moral, la forme physique et la capacité à être décisif qui comptent dorénavant. Il ne vous reste plus qu’à trouver le juste équilibre entre jours de repos, séances d’entrainements et compétitions afin de booster les statistiques de votre effectif à son maximum ! De même, le mode carrière permet encore cette année de simuler vos matchs et d’effectuer vos changements tactiques selon le déroulement de ces derniers, mais cette fois-ci, un véritable aperçu visuel en direct des matchs a été intégré au jeu et vient animer vos prises de décisions.

Du coté Volta, là aussi, le mode a eu le droit à son lot d’améliorations. En effet, Volta se voit consolidé et ressemble davantage à ce que l’on a pu connaître avec la franchise FIFA STREET. Hormis l’absence du gamebreaker” pour les plus nostalgiques, on retrouve un mode aventure  scénarisé ou encore la possibilité de recruter des stars dans votre équipe via les matchs à l’honneur. Un système de défis et de progression est également présent avec en guise de récompenses une bonne quantité de cosmétiques déblocables. Le multijoueur a lui aussi été optimisé et fonctionne bien mieux avec une IA plus juste sur ces placements et ses interactions lors des affrontements.

Et pour les modes en ligne de Club Pro et FUT ? On ne notera quelques petites nouveautés pour le Club Pro, telles que la personnalisation complète de votre équipe et l’ajout de cinq nouveaux dispositifs tactiques pour cette dernière. Et pour FUT alors ? L’édition 2021 de FUT ne connaît pas de changement profond, quelques optimisations ont été apportées, mais rien d’extraordinaires. Il vous sera à présent possible de jouer en Coop FUT dans “Clashs d’équipes” et “Division Rivals”. Votre progression passera également par la customisation et l’amélioration de votre stade. À noter, que des événements d’équipes et communautaires feront leur apparition (pour encore plus de gains) et qu’une limite hebdomadaire pour les modes “Clashs d’équipes” et “Division Rivals” a été introduite pour limiter le farming intensif.

Et pour ce qui est du ressenti général ? Niveau jouabilité, FIFA 21 n’apporte que quelques correctifs de gameplay par rapport à son prédécesseur. Le moteur graphique reste le même, on se retrouve avec la même synergie et intensité des matchs à la sauce FIFA 20. Il y a certes quelques ajustements sur les placements et la présence moindre de contres défavorables, mais rien d’extravagant. Les collisions entre les joueurs semblent plus justes et l’IA est plus adroite

Deux nouvelles fonctionnalités font quand même leur apparition cette année : “les courses créatives” et “des dribbles en finesse améliorés”. Les courses créatives permettent de gérer l’appel d’un autre joueur pendant que l’IA s’occupe du joueur porteur du ballon ou à l’inverse, il est possible de demander à l’IA d’effectuer un appel avec un joueur spécifique vers vous. Pour ce qui est des dribbles fins, cela permet d’être plus précis dans les petits espaces, notamment dans la surface de réparation, même si c’est dans le mode Volta qu’ils développent leur plein potentiel.

Enfin, niveau bande son, comme à son habitude, FIFA 21 nous apporte sa traditionnelle playlist de nouvelles musiques rythmés. L’immersion sonore est renforcée, surtout avec le grand retour des voix officiels des speakers français respectifs à chaque stade. Et cette année encore, les commentaires de Hervé Mathoux et Pierre Ménès possèdent leur lot de nouvelles anecdotes plus ou moins comiques selon la situation.

Les +

  • Le mode carrière le plus complet à ce jour
  • Un mode Volta sur la bonne voie
  • Les courses créatives, une véritable alternative
  • Les dribbles en finesse améliorés
  • Le retour des speakers français
  • Des problèmes moins fréquents de collisions et de contres

Les –

  • Un gameplay avec toujours les mêmes problèmes
  • Un déséquilibre toujours présent entre l’attaque et la défense.
  • Des gardiens qui parfois sont aux fraises
  • Un mode FUT qui peine une année de plus à se renouveler

Chaque fin d'année est un rendez-vous important pour les fans du ballon du rond. La franchise FIFA continue de s'agrandir avec l'édition 2021, sortie la semaine dernière. Dans un contexte de crise sanitaire due au Covid-19 mélangée à une transition vers la next-gen, cet opus est donc au cœur des…

Le Verdict !

Note finale - 65%

65%

Dommage !

En somme, on sent bien que FIFA 21 est une version de transition vers la next-gen. Le jeu est certes bon sur certains aspects, apporte son lot de correctifs annuels et de nouveautés, mais sans pour autant révolutionner la franchise. Malgré la perte de licences officielles, la quantité de contenus reste impressionnante. Le jeu demeure complet, mais s'ancre quand même plus comme une remise à niveau de l'édition 2020. Décevant de repasser une nouvelle fois à la caisse pour un jeu qui ressemble quasiment traits pour traits à une édition de FIFA 20 en version 2.0.

Avis des lecteurs: 0.7 ( 1 votes)
65