Menu

Among The Sleep – Enhanced Edition – Le test !

Among The Sleep – Enhanced Edition est la version améliorée du titre de Krillbite Studio sorti en 2014 et réédité pour les cinq ans de sa parution. Son éditeur Soedesco a orienté la communication sur les ajouts de cette version tels que des nouveaux dialogues, des améliorations techniques et visuelles ainsi qu’un niveau supplémentaire principalement. Le jeu quant à lui, propose une aventure/expérience à la première personne axé survival/horror. Pour la première fois, Among the Sleep est jouable sur la Nintendo Switch, version que nous avons testé. Celui-ci est également disponible sur PS4 et Xbox one depuis le 29 mai et sur PC depuis quelques mois maintenant.

Baby one more time !

L’originalité vient du fait que le jeu nous fait incarner un enfant de deux ans, avec ses joies et ses peurs, ici se sera uniquement ses peurs pour le coup. En effet, alors que tout se déroule pour le meilleur du monde, une part de gâteau, votre anniversaire, voilà que quelqu’un sonne à la porte, anéantissant ce grand moment de partage entre une mère et son enfant. L’écran se met alors à se brouiller, synonyme de peur pour le bambin que vous êtes.

 

Une cuillère pour maman, une cuillère pour le petit train, une cuillère pour l’enfeeeeer !

 

Une discussion tendue entre votre maman et un homme mystérieux puis la voilà de retour avec un cadeau, cool ! Votre mère vous dépose dans votre parc et c’est ainsi que vous prenez le contrôle de ce petit être et à ce moment-là où tout va vous paraître plus grand, plus imposant ! En effet, vous arriverez à peine a la hauteur du tiroir d’une commode. Dorénavant, à vous les joies de l’exploration de votre chambre, youpiii !

 

Une chambre géante à cet âge, le début de vos péripéties horrifique !

 

C’est à ce moment-là que vous rencontrerez Teddy, votre nouvel ami, mais pas seulement, il vous sera d’une aide redoutable au fil de l’aventure, mais avant, c’est l’heure du dodo. Précisément, à cet instant, les choses vont tourner au vinaigre, en pleine nuit, Teddy va se faire happer par une entité invisible et votre lit par la même occasion se retrouve retourné, votre chambre devient inquiétante et votre maison vide !

 

Une chambre sans dessus, dessous, bien loin de la chambre sécurisante cinq minutes auparavant !

 

Un bébé répétitif et approximatif !

L’idée tient dans sa narration que l’on découvre en progressant dans l’aventure, qui se veut plaisante et plus profonde qu’elle n’en a l’air. La progression, justement est une succession de tableaux à franchir pour récupérer des souvenirs afin que notre chère tête blonde retrouve sa mère.Pour y parvenir, vous obtiendrez de l’aide de Teddy qui lorsque vous le câlinez, se met à illuminer vos pas, ce qui n’est pas inutile dans les recoins sombres. Très logiquement, à deux ans, vous serez limité par vos déplacements ! Au choix, vous pourrez marcher, mais rendant le déplacement lourd ou encore gambader à toutes vitesses à quatre pattes.

Le salon, calme en apparence .. concrètement, la maison et le début du jeu n’est clairement pas le point fort de l’aventure.

 

Le début du jeu, à défaut d’être passionnant à jouer; vous permet de vous familiariser avec les mécaniques de gameplay. Une touche pour interagir maladroitement avec les objets en pressant R lorsqu’une main apparaît ( pour tourner une simple valve ou une poignée, ce n’est pas évident en pressant la touche et en tournicotant le stick ) on tire sur une chaise ou un tiroir pour prendre de la hauteur et ainsi de suite. Fatalement, vous ferez sensiblement la même chose d’un bout à l’autre de l’aventure aussi brève et linéaire, soit-elle.

 

Un exemple de maladresse, presser une touche et tourner le stick n’est pas toujours chose aisée !

 

Heureusement, l’aventure devient de plus en plus intéressantes à jouer, pas que le gameplay évolue, mais les tableaux sont un peu plus rythmés avec des puzzles, certes toujours simple, mais agréables à franchir. Vous aurez même le luxe, passé le tiers du jeu, de vous faire pourchasser par un croque-mitaine, si si ! Ça aura au moins le mérite de proposer une variante à un ensemble fort répétitif.

 

On aperçoit à travers la fenêtre, le croque-mitaine avec la vue qui se brouille signifiant l’enfant apeuré !

 

Si le titre n’est pas des plus effrayant qu’il soit, l’ambiance générale est soignée et promet de bon moment en jouant en mode portable avec un casque vissé sur la tête jusqu’au dénouement final. Souvent sombre, le jeu opère avec une atmosphère réussie. En parlant de dénouement, bien que rapidement expédié, il traite un sujet délicat qui apporte beaucoup de profondeur et d’émotion à Among the Sleep.

 

Among the Sleep aborde un thème lourd !

 

Des couches supplémentaires qui enrichissent le titre ?

S’il nous est impossible de juger la rehausse graphique et les nouveaux dialogues par manque de point de comparaison avec la version de 2014, d’autres nouveautés peuvent être évoquées. Notamment les commentaires des développeurs parsemés un peu partout dans les niveaux qui en plus de surcharger le game design et d’être mal implantés sous forme de poste radio translucide, sont en anglais sans sous-titres.

 

Une feature mal implantée !

 

Cette version plus intègre également un niveau supplémentaire sous la forme d’un prologue se situant dans le chalet familial avant les événements du jeu de base donc. Dans ce niveau, ils vous faudra partir à la rescousse de vos peluches emprisonnées par la glace aux quatre coins du chalet. C’est très simple et très court, mais il fait le boulot en intégrant des souvenirs qui peuvent expliquer en partie l’intrigue du jeu ( et laisser place à la spéculation ).

 

Le chalet familial, paisible en apparence !

 

Dernier ajout de cette Enhanced Edition, le musée ! Vous allez pouvoir vous balader librement avec dans chaque pièce des explications sur le jeu, des images, des croquis, des schémas, des artworks sur les différents lieux et personnages accrochés au mur en guise de tableaux, très intéressant ! Une pièce enferme également tout les trésors qui vous découvrirez au fur et à mesure de votre aventure sous forme de dessins éparpillés un peu partout. Si vous parvenez à réunir tous les dessins, vous aurez alors accès à une surprise.

 

Le musée permet d'en apprendre plus sur l'univers du jeu !

 

L’univers artistique à la rescousse de l’esthétisme !

Discutable et daté graphiquement ( il devait l’être également en 2014 ! ) le jeu reste fluide en mode dock sur la TV ( quelques chutes de framerate tout de même par moment ), là ou il est plutôt inconstant lorsque l’on joue en mode portable. Mais c’est bien dans ce mode que le jeu tire parti de son ambiance générale, de ses bruitages et ses musiques ( amplifiés avec un casque sur les oreilles ). L’univers est riche et sorti tout droit de l’imagination débordante d’un enfant en souffrance psychologique. La direction artistique est soignée et offre un road trip enfantin digne d’un conte métaphorique quelque peu tortueux. Notons pour conclure quelques bugs de collision.

 

Visuellement et artistiquement, ça le fait !

 

Title Here

thumbs-up-icon

Pros
  • L’originalité d’incarner un bambin
  • L’ambiance réussie
  • L’atmosphère prenante
  • Les coulisses
  • Le prologue
  • Le sujet lourd …

thumbs-down-icon

Cons
  • … mais trop rapidement expédié dans le dénouement !
  • ratio durée / prix disproportionné
  • Mécaniques répétitives
  • Niveaux inégaux
  • Bonus des développeurs ( commentaires sur le développement ) uniquement en anglais

 

 

Among The Sleep - Enhanced Edition est la version améliorée du titre de Krillbite Studio sorti en 2014 et réédité pour les cinq ans de sa parution. Son éditeur Soedesco a orienté la communication sur les ajouts de cette version tels que des nouveaux dialogues, des améliorations techniques et visuelles…

Avis général

Le verdict ! - 60%

60%

Sympathique !

Among The Sleep : Enhanced Edition part d'un postulat attrayant, mais qui pêche dans le contenu. Sa durée de vie infiniment courte associée à un prix de lancement relativement haut ( 24,99€ ) laisserait entrevoir l'arrivée d'une promo. Outre cet aspect, l’œuvre de Krillbite studio se laisse picorer, d'autant qu'artistiquement, c'est du très bon boulot !

Avis des lecteurs: 4.7 ( 1 votes)
60