Menu

MONSTER ENERGY SUPERCROSS 2 – LE TEST !

 

Après un épisode 2018 intéressant, mais insuffisant dans son contenu général, le duo Franco-Italien BigBen Games et Milestone revient dans un second opus un an après le premier. Et pourtant, le premier Monster Energy Supercross avait des atouts dans le guidon, un éditeur de circuit, de jolis graphismes, un jeu aérien plutôt sympathique, mais un mode carrière des plus fade et un coté arcade qui a fait fuir les fans. Faisons le tour du propriétaire de ce second opus dans une version PS4 Pro.

Enfin un mode carrière digne de ce nom !

Assez anecdotique par le passé, le mode carrière de ce Supercross 2 gagne en intérêt. En effet, une fois avoir choisi votre pilote façonné à votre image avec beaucoup plus d’élément de personnalisation qu’auparavant, vous voilà à choisir votre tout premier sponsor qui varie du facile au difficile ( concernant les objectifs) pour enfin choisir avec quel constructeur vous allez courir la saison. Et là, première nouveauté, vous devrez gérer votre calendrier hebdomadaire professionnel !

 

 

Chaque semaine, vous allez pouvoir allouer une tâche à effectuer ( sachant que vous-aurez deux jours de repos obligatoire, oui quand même ! ) par la suite, il convient de gérer votre emploi du temps comme vous l’entendez entre entraînement ( sous forme de défis à réaliser ) et contre la montre 1 contre 1 ou vous serez envoyé pour l’occasion dans votre campound ( gigantesque terrain d’entraînement avec tout type de terrain ), mais il faudra également planifier les publicités avec les sponsors, une rencontre avec les médias ou vos fans qui s’effectueront sous forme de cut’scene. Malheureusement, malgré la bonne initiative, on note l’absence d’interactions avec ceux-ci et nous devrons nous contenter de suivre ces vidéos en tant que spectateur, en nous impliquant directement, le gameplay aurait gagné en plus-value, dommage !

 

 

Enfin le week-end, signe de course et de compétition ! On retrouve les épreuves classiques ( avec qualifications, heat race, LCQ et main event) du championnat officiel de supercross américain que ce soit en 250 (côtes est et ouest ) ou 450cc sur 17 pistes de la saison 2018. Le gameplay au sol est vraiment très bon, le pilote s’adapte en conséquence et réagit bien aux différents aspects du circuit pour un coté qui penche légèrement vers la simulation avec des bécanes qui chassent de l’arrière afin de jouer judicieusement ou non de glissade dans les virages. À noter que les conditions météo dans les stades influent vraiment sur le circuit et donc sur le comportement de la moto, les circuits se dégrades, les motos s’enlisent dans la boue, une réussite de ce côté.

 

 

A contrario, la physique en l’air est bien en deçà de ce qui se passe au sol. C’est plutôt rigide et impossible de donner de réelle impulsion lors des sauts ce qui donne une animation irrégulière et pas vraiment plaisante de ce côté, ceci dit le gameplay reste très agréable et une attention particulière d’améliorer ces séquences ne peut être que judicieux pour les prochains épisodes. Il est bien dommage que le tout soit entaché par des bugs de collision et une gestion de celle-ci plus que frustrante.

 

Notons pour finir, une foule d’éléments de customisations, que ce soit mécaniques ou esthétiques, le retour de l‘éditeur de circuit sans réelle nouveauté ou l’ajout de détails qui renforcent l’immersion comme les commissaires de pistes qui agiteront les drapeaux jaunes lors de vos chutes innombrables au départ.

 

 

Une technique qui ne bronche pas pour une réalisation quasi-irréprochable !

Sur PS4 Pro, c’est d’une fluidité à toute épreuve, ça bronche et ne flanche jamais. Graphiquement, c’est très réussi avec une météo bien retranscrite, des particules de pluies / boues réalistes, le tout est joliment modélisé, c’est très solide de ce côté-là. L‘éclairage dynamique est renforcé par le HDR ce qui rend la mise en scène très convaincante.

Enfin, rien à signaler sur la partie sonore, le bruit des moteurs sont fidèlement reproduits et une trentaine de bécanes sur la piste offre un spectacle symphonique sans précédent. L’ambiance dans les stades est euphorique, de quoi nous motiver à aller chercher la victoire !

 

 

Un mode online qui fait tache ?

Concluons ce test par un mode online transparent, on retrouve en tout point les mêmes soucis que le premier, entaché de nombreux lags et de soucis de collision encore une fois. Nous nous attarderons pas sur un mode multijoueur en local inexistant.

thumbs-up-icon

Pros
  • Solide techniquement
  • Un mode carrière étoffé, prenant et immersif
  • Du fun avant tout
  • Un gameplay convainquant au sol …

thumbs-down-icon

Cons
  • … mais perfectible dans les airs
  • des bugs / gestions des collisions
  • Un mode multijoueur anecdotique
  • Un mode multijoueur local inexisant

 

 

 

  Après un épisode 2018 intéressant, mais insuffisant dans son contenu général, le duo Franco-Italien BigBen Games et Milestone revient dans un second opus un an après le premier. Et pourtant, le premier Monster Energy Supercross avait des atouts dans le guidon, un éditeur de circuit, de jolis graphismes, un jeu…

Le Verdict !

Avis global - 75%

75%

Bon !

Monster Energy Supercross 2 est une réussite, bien que pas parfait, il améliore les défauts de son ainé. Avec un mode carrière solide et dynamique, la conduite offre de bonnes sensations. Irréprochable sur le plan technique, le titre de Milestone à encore des efforts à faire sur la physique en l'air et la gestion des collisions. Manque plus qu'un online travaillé et pêchu pour améliorer une durée de vie déjà conséquente. Très encourageant pour la suite.

Avis des lecteurs: 4.61 ( 10 votes)
75