Menu

Monkey King : Hero Is Back – Le Test !

Monkey King vous plonge dans la peau de Dasheng, un singe roi à la force incommensurable qui avait décidé, sans spoiler, de s’en prendre aux dieux et qui fut au final emprisonné dans une prison de glace pour l’éternité. Un jour, un jeune garçon portant un bambin sur le dos, découvre la grotte de Dasheng et touche sans faire exprès la prison de glace en essayant de fuir des monstres qui veulent à tout prix capturer son petite frère ! Dasheng est libéré de sa prison, mais les deux exigent de lui de ne faire que le bien autour de lui ! C’est ainsi que notre singe part en quête pour retrouver ses pouvoirs et faire le bien autour de lui en compagnie d’un enfant et d’un énorme porc bien décidés à savoir pourquoi tant d’enfants disparaissent !

Le scénario n’est clairement pas incroyable et n’est malheureusement qu’un prétexte pour amorcer une aventure. L’histoire calquée sur le long métrage est très simple et pourra satisfaire les plus jeunes, mais passé 12 ans, peu de chances que ça intéresse qui que ce soit. Et encore, vu l’âge de certains joueurs de Call of Duty, on peut aisément abaisser l’âge d’intérêt pour The Monkey King ! L’intérêt du jeu se retrouve plutôt dans les combats qui s’inspirent de pas mal de styles pour au final proposer un mélange de genres qui convient à l’apprentissage. En parlant d’apprentissage, je ne parle pas de mini-jeux éducatifs à la Adibou, mais de mécanismes de jeu actuels. En effet, le jeu propose de la furtivité, des combats avec des esquives et déclenchements d’actions spéciales en fonction du moment où vous ripostez, réveillant les réflexes des joueurs ! 

A la manière d’un Onimusha, les ennemis lâchent des orbes de différentes couleurs permettant de recouvrir de la vie, de l’énergie et des orbes d’expérience pour améliorer vos capacités spéciales. Dans ces dernières on notera des capacités spéciales accessibles en pressant L1, ce qui met le jeu en pause, c’est parfois lourd et casse le rythme d’un combat. La liste des capacités spéciales regroupe l’invocation d’armes, de la super vitesse ou encore un genre de troisième œil qui vous permet de voir les Dieux de la Terre.

Ces Dieux sont cachés dans les décors et permettent d’améliorer votre vie, énergie et les caractéristiques offensives/défensives de Dasheng ! D’ailleurs, un des trophées vous demande de découvrir les nombreux Dieux dissimulés par-ci par-là et il faut avouer que ces derniers peuvent s’avérer être bien cachés dans les décors. Pareil pour les parchemins, collectibles du jeu qui vous en apprend plus sur l’univers du jeu, mais malheureusement la police choisie n’est pas très claire.

Outre les orbes, vous pourrez récolter des ingrédients et objets une fois vos ennemis vaincus ou simplement en explorant les décors. Ces derniers peuvent être échangés dans la boutique ambulante contre des consommables qui permettent de recouvrir un peu de santé, énergie ou encore des parchemins offensifs qui accordent parfois des bonus d’orbes. Rien de bien compliqué, pas d’Alchimarmite et de recettes compliquées, on sent ici que ces mécaniques de jeu mis en place doivent être accessibles à tous.

Une fois préparé pour la bagarre, les différentes zones, en mode couloir, sont parsemés d’ennemis à combattre pour pouvoir accéder à des mini-boss, puis des boss et ainsi terminer la zone. Une progression linéaire et des combats peu variés dans le sens où les coups sont assez limités en termes de combos. C’est très répétitif, il faut l’avouer, il n’y a pas des masses de variété dans le gameplay, même pour les boss ! Vos compagnons ne servent vraiment à rien, ils vous accompagnent juste, ne se battent pas et ne participent pas à quelconque mécanismes dans le jeu.

Graphiquement, le jeu accuse beaucoup de retard par rapport aux productions actuelles et c’est plutôt dommage, avec le succès du film en Chine, on aurait pu largement espérer plus de moyens dans la réalisation de ce jeu tiré d’une licence officielle. Les textures sont dépassées et les décors pas très variés au final, ça reste assez classique et pas très joli, il faut l’avouer. Les ennemis sont peu variés et le character design, même si inspiré du film, est plutôt à la ramasse en termes de créativité. On notera aussi, trop peu de détails dans les décors, c’est assez vide tout le long de votre aventure et assez moche. Cerise sur le gâteau, les cut-scenes sont de simples dessins, pas de vidéo animées.

Niveau technique, c’est pas la folie non plus… Au sein d’une même zone, le fait de rentrer dans une maison ou bêtement dans une mini-zone accueillant un simple coffre est ponctué de temps de chargements et ceux-ci sont légion dans le jeu. Il arrive souvent de traverser plusieurs zones en une poignée de minutes et donc de se taper à chaque fois ces trop nombreux temps de chargement.

Pour finir, l’aspect audio est plutôt soigné comparé au reste, avec notamment un doublage dans la langue de Molière. C’est assez étonnant vu le coût certain d’une localisation, c’est à dire le fait de traduire et d’incorporer des doublages qui correspondent au pays dans lequel on lance le jeu. Et franchement, ces doublages sont plutôt correctes, et on comprend vite que c’est plutôt pour attirer les jeunes joueurs qui ne raffoleraient pas d’aborder cette aventure en version originale sous-titrée. Les musiques sont plutôt bonnes aussi, mais très classiques. On y discerne beaucoup d’inspiration asiatique, fatalement, mais ça rappelle tellement les thèmes d’autres jeux, notamment Dragon Quest. 

 

Pros

Pros
  • Un gameplay facile à prendre en main
  • Un doublage correct
  • L’aspect humouristique

Cons

Cons
  • … mais mal amené et peu divers
  • Des phases de chargement de tous les côtés
  • Graphiquement décevant
  • Techniquement à la ramasse
  • Un scénario pas très intéressant

Monkey King vous plonge dans la peau de Dasheng, un singe roi à la force incommensurable qui avait décidé, sans spoiler, de s'en prendre aux dieux et qui fut au final emprisonné dans une prison de glace pour l'éternité. Un jour, un jeune garçon portant un bambin sur le dos,…

Le Verdict !

Avis global - 55%

55%

Bof !

En voulant surfer sur le succès du film, le jeu propose une expérience dépassée, remplie de temps de chargements et peu fignolée. Que ça soit dans le fond ou la forme, le jeu ne propose qu'un doublage francophone et des mécanismes de gameplay sous-exploités qui ne raviront que les plus jeunes, et encore... Dommage !

Avis des lecteurs: Soyez le premier !
55