Menu

Concrete Genie – Le Test !

 

Annoncé lors de la Paris Games Week 2017Concrete Genie (ou littéralement génie de béton) est le deuxième jeu du studio PixelOpus, un studio appartenant à Sony Interactive Entertainment Worlwide Studio. Cette exclusivité PlayStation 4 a de quoi émerveiller aux vues des images aux effets chatoyants et son concept qui fait appel à vos talent artistiques. Sans attendre, voyons de quoi il en retourne dans notre test complet, les amis !

Concrete Genie prend place dans la ville côtière de Denska. Une ville souillée par les hydrocarbures d’un paquebot qui a fait naufrage sur la côte et dont les conséquences sur la ville se sont avérées désastreuses. Les habitants ont progressivement commencé à quitter la ville, les affaires ne tournaient plus comme avant par manque de touristes et globalement les locaux ne pouvaient plus vivre dans une ville qui n’était devenue que l’ombre d’elle-même.

Vous incarnez Ash, un jeune adolescent qui n’a pas d’amis et qui essaie d’oublier sa solitude en dessinant à longueur de journée. Après une énième altercation avec un groupe de jeunes harceleurs, toutes les pages de son carnet de croquis volent et s’éparpillent dans tous les coins de la ville ! Ash part se cacher dans le phare de la ville, où il tombe sur un de ses croquis qui prend soudainement vie ! Le croquis prend vue sur les murs et Ash découvre que cette créature, qu’il appelle Luna, n’est pas la seule, loin de là ! Ces génies ont le pouvoir de se débarrasser du mal qui habite cette ville. Ash part donc à l’aventure dans cette ville en donnant vie à ces génies qui l’aideront dans cette quête et qui sait, lui trouver peut-être des amis ! 

Le jeu utilise les mouvements de la manette pour créer les génies, on choisit ses oreilles, queues et autres caractéristiques esthétiques de ces créatures colorées et entièrement customisables. Plusieurs vous avancez dans l’histoire, plus vous récupéré des pages de votre carnet correspondant aussi bien à des génies que des décors végétaux et élémentaires que vos génies adorent. Le fait de bien s’occupe de vos génies permet d’amasser assez d’énergie que pour peindre sur les murs infectés de Mal et ainsi nettoyer les zones. Les génies ont des caractéristiques élémentaires qui permettent de brûler des chemins obstrués, activer une commande électrique etc. Il y a aussi quelques interactions sympathiques et ponctuelles avec ces derniers, on peut donc jouer avec eux, mais on aurait espéré bien plus d’activités réalisables avec les génies.

Le concept est juste génial une fois que l’on a prit le gameplay en main (vous pouvez désactiver l’utilisation des mouvements de la manette en optant pour les joysticks dans les menus), mais on aurait peut être préféré plus de variété dans les pouvoir des  génies et des situations plus variées aussi. La customisation est franchement sympa, à part quelques demandes de vos génies qui stipulent d’utiliser tels ou tels éléments, on peut créer ce qu’on veut sur n’importe quel mur de la ville ! Le jeu offre aussi quelques phases de plateformes, et des ajouts de gameplay ajoutés avec parcimonie durant les 7-8 heures d’aventure, chasse aux collectibles et obtention du platine inclus. On pourra aussi citer un mode photo, ainsi qu’un mode de peinture libre qui vous permet de vous adonner de manière illimité à la peinture ! 

Graphiquement le jeu propose des couleurs chatoyantes et c’est un régal pour les yeux de voir prendre vie nos créations. Le jeu est compatible 4k et propose aussi une expérience VR que je n’ai pas pu tester étant donné le motion sickness dont je souffre en utilisant les casques VR. La direction artistique est plutôt intéressante, mais l’animation des bouches des protagonistes, sur seulement deux ou trois frames, donne un résultat assez bizarre et saccadé, à la Angela Anaconda pour ceux qui se rappellent de ce dessin animé. Les décors sont au final peu variés entre la ville et ses égouts, mais la direction artistique est plutôt intéressante et rappelle les œuvres de Jean-Pierre Jeunet par moment. Le character design des génies et des différentes éléments à peindre que l’on customise par après donne une vraie personnalité au titre. 

Au niveau de la bande son, le jeu propose un doublage francophone convaincants et notre ami Ash parle souvent à ses génies. Les génies émettent beaucoup de petits cris bien réalisés et très originaux, on peut reconnaître ces différents sons en se disant que c’est bel et bien le cri d’un génie ! Les musiques sont éthérées, avec principalement sur de la musique ambiant dans la branche de Lights Out Asia, The American Dollar ou The Echelon Effect. Cette bande sonore est un vrai bol d’air et invite vraiment à la relaxation durant les phases de créations artistiques.

 

Pros

Pros
  • Un concept original et frais
  • Exploite les caractéristiques de la Dualshock 4
  • Un univers charmeur et riche
  • Graphiquement sympathique et compatible 4k
  • Compatible VR !
  • Une bande son ambiant super chill
  • Des thèmes actuels comme l’écologie et l’harcèlement
  • Un mode photo et un mode libre pour continuer l’aventure

Cons

Cons
  • 7-8 heures de durées de vie au total
  • Le concept aurait pu être plus exploité
  • L’animation des bouches n’est pas des plus esthétique

  Annoncé lors de la Paris Games Week 2017,  Concrete Genie (ou littéralement génie de béton) est le deuxième jeu du studio PixelOpus, un studio appartenant à Sony Interactive Entertainment Worlwide Studio. Cette exclusivité PlayStation 4 a de quoi émerveiller aux vues des images aux effets chatoyants et son concept…

Le Verdict !

Avis global - 80%

80%

Très bon !

En conclusion, Concrete Genie a le mérite d'être original et aborde des thèmes intéressants comme l'écologie, le harcèlement et les problèmes familiaux. Le concept est malheureusement pas exploité à son maximum et la durée de vite plutôt courte, mais ça n'en reste pas moins un succès et on espère très vite revoir Ash et ses génies dans de nouvelles aventures.

Avis des lecteurs: Soyez le premier !
80