Menu

Command & Conquer Remastered Edition – le test !

L’émergence du jeu-vidéo au cours de ces dernières décennies a su marquer profondément les esprits de ceux qui ont pu grandir manette et clavier en main. Une enfance bercée par la découverte et l’épanouissement derrière nos écrans. Je me rappelle encore cette jaquette à double CD.. Prêt à dégainer l’un des deux disques pour le mettre dans ma petite Playstation 1 ! Une sensation comme nulle autre, et pourtant je m’en rappelle encore comme si c’était hier. C’est de ce sentiment qu’est né l’union entre Electronic Arts et d’anciens membres du studio Westwood à présent chez Petroglyph autour d’un seul et unique projet commun : celui de faire renaître un mastodonte de l’époque.

La franchise Command & Conquer revient 25 ans plus tard dans une édition remastered, pour le plaisir des plus grands fans et des nouvelles générations. Un bon temporel qui regroupe les deux premiers volets de la saga avec Command & Conquer: Conflit du TiberiumCommand & Conquer Alerte Rouge et leurs trois packs d’extension (Opération survie, Missions Taïga et Missions M.A.D.). Mais est-ce que ce mélange entre nostalgie et modernité est digeste ? Un voyage temporel réussi ou un adaptation douteuse ? Pour en avoir le coeur net, place au test !

Avant tout chose, un petit rappel des scénarios des prémices de la Saga s’impose :

En premier lieu, Command & Conquer : Conflit du Tiberium se déroule suite à une uchronie de la fin des années 1990 dans laquelle une météorite s’est écrasée près du fleuve “Le Tibre” en Italie. Une nouvelle substance cristalline fait alors son apparition, le Tiberium. Cette ressource précieuse a la capacité d’aspirer les minéraux et nutriments des sols alentours pour en faire des cristaux à la surface tout en dégageant des gaz toxiques. Deux forces majeures vont alors s’affronter dans un conflit de taille : Le GDI (Groupement de Défense international) mandaté par les Nations Unies s’oppose à la Confrérie du Nod, un puissant groupe aux activités terroristes qui voue un culte à son dirigeant, Kane.

À l’instar du précédent, Command & Conquer : Alerte Rouge prend place également suite à une uchronie de la Seconde Guerre mondiale où Albert Einstein trouve le moyen de remonter le temps pour empêcher la guerre. Une fois Adolf Hitler mis hors d’état de nuire, un conflit entre le bloc russe et le bloc allié éclate. Le joueur joue un camp ou l’autre à travers plusieurs missions réparties sur toute l’Europe. Il est possible d’y incarner la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Ukraine et l’URSS.

Ces deux épisodes appartiennent au genre STR (Stratégie en temps réel). Le joueur incarne le rôle d’un commandant à la tête de ses troupes lors de théâtres militaires. Le principe est simple et reste le même : faire face à l’ennemi et mener son armée à la victoire. Pour cela, Il vous reviendra de créer et gérer votre base, produire vos unités et constituer vos propres tactiques pour accomplir votre devoir. Le système économique du jeu repose sur la collecte du fameux Tiberium, tout en veillant à la gestion de l’électricité qui alimente votre base, afin de conserver bien entendu son bon fonctionnement.

La difficulté du jeu est encore au rendez-vous, bien qu’ajustable en fonction de vos compétences stratégiques, l’IA en reste toujours aussi sournoise et “humaine” qu’avant ! Ce qui nous donne souvent un niveau difficulté assez variable. L’interface de contrôle sur la droite de l’écran a été remodelé et comprends toujours la carte (si vous disposez d’un bâtiment “radar”) ainsi que le menu création de batiments/unités et d’action pour les super-armes. Cependant, les faits sont là. La jouabilité et le gameplay ont été conservé à l’identique, le pathfinding et le tracking sont parfois douteux et laissent encore à désirer (comme à l’époque). Malgré cela, ceux-ci sont surplombés par un mélange homogène de fluidité et de dynamisme.

Le mode multijoueur est de retour lui aussi et a été remis au goût du jour. Il permet de voir s’affronter jusqu’à 4 joueurs pour le premier et 8 joueurs en simultané pour le second ! Un mode compétitif est disponible en 1v1 avec un système de classement détaillé ! De plus, le code source et un map creator très intuitif sont mis à la disposition des joueurs. Cela permet à façonner son propre terrain de jeu, de façonner une carte selon ses envies ou encore de créer son propre Mod ! Cerise sur le gâteau, vous pourrez inviter vos amis à venir s’amuser sur vos créations ! 

Les développeurs ont également délivré un excellent travail pour ce qui est des graphismes. À chaque premier lancement d’un jeu, nous avons le droit à un petit easter-egg sous fond d’humour, nous indiquant les divers étapes de rafraîchissements effectués pour passer du format original à un rendu modernisé. Des graphismes en 4K viennent donc remplacer la résolution famélique d’autrefois. L’environnement a aussi été retravaillé, ce qui nous donne une modélisation des bâtiments et d’unités détaillées, mais qui conservent cependant leur authenticité. Les cinématiques conservent les mêmes traits d’antan même si celles-ci profitent seulement d’un sobre réajustement de netteté pour s’adapter au mieux à la qualité des écrans actuels. De plus, le point fort de cette réédition réside surtout dans la possibilité de changer la résolution du jeu à tout moment. Il suffit tout simplement de presser la “barre espace”, la magie va s’opérer instantanément devant vous et vous pourrez switcher entre les anciens et nouveaux graphismes !

La bande-son est elle aussi chouchoutée dans ce remaster ! L’oeuvre y intègre un jukebox très complet et disponible immédiatement en pleine session de jeu. On y retrouve les soundtracks originelles des deux premiers opus, soit en qualité d’origine, soit remastérisées par l’auteur lui-même. Par ailleurs, une surprenante playlist bonus y a été ajoutéeLes voix et effets sonores ont également été réajustés tout en restant à l’identique ! Cela nous replonge dans une ambiance fidèle, auxquels certains d’entre nous s’étaient attachés. À noter, il est aussi possible d’y intégrer ses propres musiques directement dans ce jukebox.

Enfin, le titre intègre également quelques nouveautés. On y retrouve une galerie bonus qui plaira fortement aux plus curieux d’entre-nous. Il est possible d’y voir l’envers du décor avec toute la conception des cinématiques et l’équipe du studio Westwood ! L’intégration de sauvegardes rapides  ou encore de rediffusions pour apprendre de ses erreurs ou jubiler d’une victoire écrasante est un vrai plus, sans oublier tout les autres petits aménagements confortables qui ont été apporté pour la plus grande satisfaction des joueurs. 

Vous l’aurez compris, Command & Conquer : Remastered Edition est le fruit d’un crossover réussi entre ses racines et un profond travail de remise à niveau. Véritable marque de fabrique qui a participé à la réussite de la franchise à ses débuts, son univers et son gameplay atypique ont été conservés pour le plus grand plaisir de la communauté !

Les +

  • Un gameplay retrouvé
  • Un style graphique conservé
  • Une ambiance rétro réussite
  • Des améliorations bien pensées
  • Une B.O. omniprésente avec son jukebox
  • Une réédition pour la communauté

Les –

  • une difficulté toujours aléatoire
  • un Pathfinding encore capricieux 

L'émergence du jeu-vidéo au cours de ces dernières décennies a su marquer profondément les esprits de ceux qui ont pu grandir manette et clavier en main. Une enfance bercée par la découverte et l'épanouissement derrière nos écrans. Je me rappelle encore cette jaquette à double CD.. Prêt à dégainer l'un…

Le Verdict !

Note finale - 80%

80%

Excellent !

Le projet est un pari réussi ! Le jeu permet à la fois de revivre le début des aventures de la saga avec un véritable vent de fraîcheur, sans pour autant modifier l'authenticité des heures passées plus jeune derrière nos écrans. Un résultat rempli de contenus qui nous offre un réel délice entre praticité et fan services. Une réédition humaine avec l'étroite collaboration de la communauté dans ce projet, ce qui a permis d'en obtenir un somptueux résultat ! De plus, Command & Conquer : Remastered Edition est disponible sur Steam et Origin pour la modique somme de 19.99€. Bravo !

Avis des lecteurs: Soyez le premier !
80