Menu

Call of Duty Modern Warfare – Le Test !

Après quelques épisodes en deçà de ce que les fans attendaient, notamment avec des aspects futuristes que beaucoup considèrent comme des affronts à la licence, Call of Duty revient sur le devant de la scène. Avec Modern Warfare, un reboot qui a pour but de redorer le blason de la série, le studio Infinity Ward compte bien reconquérir le cœur des joueurs ! Voyons ensemble de quoi il en retourne dans notre test de Call of Duty Modern Warfare !

Après un très long téléchargement, on comprend très vite que le jeu offre une expérience solo et multijoueur complète dès arrivé dans le menu du jeu ! Le jeu propose une campagne solo, un mode multijoueur et finalement un mode coopératif qui remplace le mode Zombie des derniers épisodes pour une expérience calquée sur les épisodes originaux de Modern Warfare. Attardons nous d’abord sur la campagne solo du jeu.

La campagne vous plonge dans la peau d’un soldat américain qui souhaite d’une part éradiquer une organisation terroriste d’un pays imaginaire du Moyen-Orient et qui est présenté comme non religieux malgré le vocabulaire employé et les agissements qui rappellent beaucoup les Fedayin, les Houthis, Boko Haram, al-Shabaab, Hizb-e-Islami, les Talibans, l’Etat Islamique et d’autres groupuscules terroristes actifs. Ici, aucun lien n’est fait entre les agissements de ce groupuscule imaginaire et la réalité, le jeu ajoutant même des citations de Tarik Ramadan, petit fils de Hassan el-Benna, fondateur de l’organisation terroriste ”Les Frères Musulmans”. 

La tournure scénaristique est plutôt déconcertante, surtout par rapport aux grands méchants du jeu : les Russes ! Ici, pas de pays imaginaire pour éviter de faire quelconque amalgame, les Russes restent les Russes et le jeu les dénigre allègrement, faisant même croire qu’ils sont à l’origine de faits inspirés de la réalité. C’est constant et parfois ridicule comme la mission La route de la mort, qui renvoie au massacre qui a eu lieu sur une route du Koweït en 1991, et qui est maintenant baptisée … l’Autoroute de la mort. Le hic ? Cette opération au Koweït et qui a touché 2700 véhicules pour un dizaine de milliers de morts, civils inclus, était menée par la Coalition (USA, UK, Canada et France). Ce bashing envers les Russes est juste ridicule et on a jamais palpé une si grosse propagande anti-Russe dans un jeu vidéo. Avec un peu de recul et un minimum d’informations, on comprend pourquoi le jeu est boudé en Russie pour le moment. Vous aurez compris que niveau scénario, on pourra vite faire une croix dessus. 

En ce qui concerne la mise en scène et le gameplay, cette campagne solo est très variée, passant des phases d’infiltrations aux combats en plein centre ville londonien, mais aussi des phases de sniper et de sabotage ! C’est très cinématographique et ça se laisse jouer ! Cette campagne vaut le détour si on met son cerveau sur off. Les trophées sont en général simples si vous êtes un chasseur de trophée, il faudra d’abord finir le jeu en mode vétéran puis obtenir des trophées plutôt classiques comme finir un niveau avec la même arme, détruire un certain nombre de véhicules ou de dispositifs explosifs avec des explosifs et d’autres trophées plus loufoques comme terminer un niveau en se trimballant avec une brique ! Il faudra à peu près une dizaine d’heures pour obtenir le platine, il n’y a pas de trophées pour le multijoueur et les trophées du coop n’entrent pas dans l’obtention du trophée de platine ! 

Pour ce qui est du mode multijoueur, on n’est pas dépaysé. Bien que le système de choix du type de partie soit légèrement différent de ce qu’on a connu (ici vous régler dans vos préférences le ou les modes de jeux dans lesquels vous désirez jouer, puis lancez une partie rapide selon vos préférences), nous retrouvons rapidement les modes de jeux que nous connaissons tels que match à mort par équipe, quartier général, domination, mêlée générale, … Cependant, quelques nouveaux modes ont fait leur apparition (et d’autres continueront à apparaitre au fil du temps mais nous y reviendront plus tard), nous retrouvons donc ici un mode guerre terrestre, 64 joueurs, 32 dans chaque équipe repartis en 8 escouade de 4 joueurs sur des maps gigantesques ! Tout ici nous rappelle le mode conquête de Battlefield : la taille des maps, la présence de nombreux véhicules (hélicos, chars, quads, véhicules de transports de troupes,…), le fait de pouvoir respawn près de vos équipiers, la totale ! En fait c’est une domination XXL avec 5 objectifs à contrôler pour amasser les points et mener votre équipe à la victoire.

Du coté des nouveautés on apprécie beaucoup le mode Escarmouche : Ce mode qui contient ses propres (minuscules) maps est conçu pour le 2vs2 avec des armes aléatoires, très rapide et dynamique, c’est assez plaisant d’enchainer quelques partie a 2 en attendant le reste de sa team ! Il y a aussi le mode vision nocturne qui à fait son apparition, un mode de jeu réaliste sans ATH et qui, l’aurez compris, se joue de nuit. Comme je vous le disais plus haut, d’autres modes de jeu, ainsi que de nouvelles maps vont continuer à faire leur apparition dans l’avenir. On espère tous le retour d’un jeu d’arme ou d’un mode cailloux et batons par exemple, le retour de certaines vielles maps bien connues des fans de la série telles que Terminal a déjà été officialisé.

Ce qui en choquera sans doute plus d’un est la disparitions du mode Prestige, ici plus questions de recommencer l’ascension des niveaux en boucle sans intérêt. Dorénavant, le niveau “maximum” est le niveau 55, c’est-à-dire qu’une fois au niveau 55, vous aurez débloquer toutes les armes, atouts, équipements,etc… Vous serez alors officier, a partir de la vous pourrez monter jusqu’au 155 (rassurez vous c’est assez rapide, au début du moins) et vous débloquerez à chaque niveau des défis à remplir pour gagner des emblèmes, cartes de visites, etc… A la fin de chaque saison, vous retomberez au niveau 55 et devrez recommencer l’escalade jusqu’au rang 155 afin de gagner les nouveaux défis d’officier qui vous débloqueront toujours plus d’outils de personnalisation de votre badge de joueur.

Ajoutez à cela les défis classiques et journaliers qui vous permettront de gagner de l’expérience, les défis d’armes qui vous feront obtenir de nombreux camouflages d’armes entre autre, bref, vous l’aurez compris il y en à des choses à faire dans ce mode multijoueur ! Les armes justement ! Nombreuses et assez réaliste pour la plupart (arrêtez de hurler, le 725 a été nerf, pas de panique) ce qui va nous intéresser est surtout la manière de les personnaliser !

 

Après quelques épisodes en deçà de ce que les fans attendaient, notamment avec des aspects futuristes que beaucoup considèrent comme des affronts à la licence, Call of Duty revient sur le devant de la scène. Avec Modern Warfare, un reboot qui a pour but de redorer le blason de la…

Le Verdict !

Le jeu sans sa propagande nauséabondes - 80%

80%

Un retour aux sources plutôt réussi, plombé par énormément de propagande anti-russe, ce qui n'a rien à faire dans un jeu vidéo.

Avis des lecteurs: Soyez le premier !
80