Produits HighTech

[AVIS] Razer Blackwidow V3 – Le Test !

Razer, le fabricant de périphériques gaming qu’on ne présente plus, revient sur le devant de la scène avec une réédition d’un produit phare de son catalogue, le clavier mécanique Blackwidow ! Nous sommes à peine en 2021, que le constructeur frappe déjà fort avec le Blackwidow V3 que nous allons vous détailler et vous donner notre avis après un mois d’utilisation intensive ! 

Le clavier mécanique Razer Blackwidow est sans doute un des produits fer de lance de la marque grâce à sa fiabilité et son énorme durée de vie. Un clavier qui a su conquérir le cœur des joueurs et qui se voit enrichi avec un modèle V3 aux caractéristiques toujours aussi alléchantes !

Pour ce qui est du packaging, pas de nouveautés en termes de design, Razer opte pour son classique duo noir et vert ultra reconnaissable. Le clavier est très bien calé par les parties en carton, ainsi que le plastique qui couvre les touches. Une fois entre les mains, on sent bien le poids du clavier qui affiche 1.2 Kg, notamment à cause de l’armature en métal. En effet, la base est en plastique, mais l’armature en métal vient s’y coller pour un résultat qui respire la robustesse.

Tout de noir vêtu, le Razer Blackwidow V3 opte pour le minimalisme en termes de design. C’est fort carré, il n’y a pas de fioritures. La sobriété est à son comble avec seulement le logo aux serpents en position centrale ! Un design simpliste qui met à l’honneur l’ergonomie avec d’une part le repose-poignets, mais aussi la gouttière qui permet de router le câble de 1.8 m en fonction de son setup ! 

Razer ne cherche pas dans la fantaisie, mais plutôt dans l’aspect pratique, le confort, la performance et la fiabilité avec ces caractéristiques ergonomiques intéressantes. Outre la gouttière super pratique, il est possible de surélever de deux manières la clavier, comme vous pouvez le constater dans les photos de ce test ! 

Malheureusement, contrairement à un modèle comme le Huntsman Elite, le repose-poignets n’est pas aimanté, et est en plastique dur, loin d’être si confortable au toucher, il a malgré tout le mérite d’offrir un angle intéressant pour éviter le syndrome du canal carpien ! Sans aimant, il faudra donc rectifier le positionnement en fonction de la façon dont vous jouez. Un dernier point plutôt regrettable vu le prix affiché de 149,99 euros ! Si vous souhaitez un repose-poignet rembourré, confortable et aimanté, il faudra s’orienter vers le model V3 Pro !

Au total, le clavier propose 104 touches, dont un bouton d’action et une large molette cliquable qui s’avère très pratique pour les contenus multimédias, bien qu’il est évidemment possible de les configurer comme bon vous semble via l’application Synapse 3 dont on reparlera plus tard dans ce test ! 

Les touches embarquent des ABS à double injections, ce qui offre une énorme durée de vie des touches, les lettres, symboles et chiffres s’effacent ainsi moins vite ! Le touché est agréable, anti-dérapant et peu salissant, cela ne marque pas les traces de doigts facilement ! Comme vous pouvez le voir, les symboles des touches du haut sont peintes en blanc pour s’y retrouver plus facilement le jour. Malheureusement, cela gâche un peu la lisibilité la nuit avec les LEDs, qui sont plus que jamais magnifiques et illuminées individuellement.

Ces touches proposent des Switches Razer Green. Ces modèles sont dits ” clicky ” en référence au cliquetis que l’on entend à chaque pression ! On ressent une petite pression avant chaque frappe, c’est plutôt agréable, que ça soit en jeu ou en dactylographie, la précision est au rendez-vous, car on a un retour tactile ! 

Mais veillez à être seul dans la pièce et d’éloigner votre micro du clavier, car le bruit de cliquetis est assez énorme. Aussi, une fois la touche pressée, on sent une légère instabilité qui pourra gêner quelques joueurs, mais c’est un détail car le Razer Blackwidow V3 offre une excellente prise en main, quasi immédiate.

La course totale des touches est de 4mm, avec un point d’activation à 1.9mm et une force d’activation de 50 grammes ! Il ne faut donc pas énormément de force, la réactivité est optimale par cette résistance peu importante.

Niveau applications, le Razer Synapse permet de configurer chaque touche de manière indépendante, et notamment la molette ! Bien sûr, différents profils peuvent être configurés et enregistrés dans la mémoire interne du clavier. Les raccourcis claviers permettent d’utiliser les macros, activer le mode gaming, et gérer l’éclairage du clavier ! 

Pour ce qui est des effets de lumière, l’application Razer Chroma permet une customisation poussée, avec la possibilité de lier des mods lumineux à des jeux précis. Par exemple, le clavier clignote en rouge lorsqu’on prend des dégâts, ou un une touche s’illumine en une couleur spécifique pour vous annoncer que la super attaque est chargée, mais aussi des effets plus complexes comme des vagues en fonction du jeu ! Il y a clairement de quoi s’amuser !

En conclusion : Razer propose avec le Blackwidow V3 une belle continuité dans cette série. On y retrouve la robustesse, la fiabilité, la précision et l’ergonomie, notamment avec le routeur du câble, et le tout dans un design sobre. On pestera peut être par rapport au prix de 150 euros, le bruit des touches, ainsi que le repose-poignets qui n’est pas magnétique et peu confortable. 

Pas grand chose de négatif en soi, ce Razer Blackwidow V3 est un excellent choix pour les gamers qui veulent investir dans un clavier mécanique sur le très long terme, et sans trop de fioritures !