Menu

Soul Calibur 6 – Le Test !

Soul Calibur est clairement une des licences phare de l’époque PlayStation 1, avec son concept à part qui fait la part belle aux armes blanches. Après d’excellents titres comme Dragon Ball FighterZ, Soul Calibur 6 arrive-t-il à ressusciter la nostalgie des lames qui s’entrechoquent ? Réponse dans notre test !


Avant de se lancer dans les jours en ligne, passons en revue le mode Histoire, passage obligé pour découvrir le jeu. Le scénario a malheureusement tendance à directement tomber à plat dès les premières parties, pour une raison simple : la narration est complètement dépassée. En effet, il s’agit de plans fixes mettant en scène les combattants de part et d’autres de l’écran. Outre cet aspect vieillot qui ne donne clairement pas envie de se plonger dans les nombreux textes, l’histoire en elle-même est plutôt insipide et remplie de vide ou d’humour vaseux. Pour en avoir discuté avec d’autres joueurs, il est clair que vous commencer à vite passer les phases de blabla.

Le gameplay en lui-même est clairement le point fort du jeu. On se retrouve ainsi avec les mécanismes qui ont fait le succès du jeu : pas de sauts, mais la possibilité de faire des pas de côté à la Tekken ainsi qu’une myriade de coups en fonction de l’orientation et du type de coup, et bien sûr une garde sur un bouton. Franchement facile à prendre en main en fonction du personnage, les sensations fortes sont immédiates avec des coups palpables en termes de force et d’effets.


Bien sûr, après avoir expédié ce mode solo pas très intéressant, la prochaine étape est le mode entraînement qui se cache dans le menu. J’aurai énormément espéré une refonte de ce dernier, mais on se retrouve malheureusement à devoir mettre pause et lire du texte pour apprendre de nouvelles techniques. Cet aspect est plutôt archaïque et aurait clairement mérité un dépoussiérage pour répondre aux standards actuels des jeux de combats.

Pour fini le tour des modes, on retiendra le mode aventure qui permet de créer de A à Z son combattant, avec son propre style de combat et toutes les améliorations esthétiques possibles et imaginables, certaines créations de joueurs sont franchement à mourir de rire. On peut considérer ce mode comme un deuxième mode histoire, ce qui rajoute pas mal de durée de vie en termes d’expérience

Niveau graphismes, on se souviendra longtemps de ce sixième Soul Calibur, mais pas pour les bonnes raisons. En effet, on ne peut pas dire que le jeu se démarque avec ses textures très datées. Un constat implacable lorsque l’on observe les arrière plans des arènes, tout est super flou ! Seuls quelques effets durant les combats arrivent à procurer quelques visuels intéressants, mais globalement ça ne cache pas l’hideux tableau que l’on a sous les yeux. Ce constat se retrouve aussi bien dans les menus du jeu, datés et qui font plonger le joueur à l’ère PlayStation 3, voir avant …


Le jeu offre un roster varié, certes, mais il faut avouer que même au niveau de la sélection des combattants, l’aspect visuel fait tâche. On a d’abord une prévisualisation du personnage via un artwork tout simplement sublime et qui laisse place, après un temps de chargement interminable, à un modèle en 3D qui ressemble à peine à l’artwork, très mal modélisé. Les coups ultimes sont malgré tout plutôt intéressants en termes d’effets visuels et de chorégraphie.

Au niveau du son, Soul Calibur 6 propose une bande originale qui immerge bien les joueurs dans les combats. Ici, la part belle est aux riffs de guitare pour une ambiance pêchue et décoiffante. Une bande originale qui fait le travail, mais qui ne restera clairement pas gravé en mémoire de la communauté des joueurs. Le doublage est par défaut en anglais et n’est clairement pas incroyable, soyons francs, on s’orientera assez vite vers le doublage japonais, plus convaincant malgré des gimmicks empreints d’une impression de déjà vu.

 

thumbs-up-icon

Pros
  • Une expérience nostalgique
  • Geralt de Rive et les prochains persos exclusifs en DLC
  • Une prise en main facile
  • Une bonne durée de vie en solo

thumbs-down-icon

Cons
  • Des graphismes au rabais
  • Une bande son peu inspirée
  • Une narration inintéressante
  • Des temps de chargements assez longs
  • Des menus peu ergonomiques
  • Techniquement daté
  • Aucune réelle nouveauté


solo.

Soul Calibur est clairement une des licences phare de l'époque PlayStation 1, avec son concept à part qui fait la part belle aux armes blanches. Après d'excellents titres comme Dragon Ball FighterZ, Soul Calibur 6 arrive-t-il à ressusciter la nostalgie des lames qui s'entrechoquent ? Réponse dans notre test !…

Le Verdict !

Avis global - 65%

65%

Avis des lecteurs: Soyez le premier !
65