Produits HighTech

Razer BlackWidow Tournament Edition Chroma V2 – Le Test !

Cette semaine, nous avons l’honneur de tester le clavier gaming mécanique BlackWidow Tournament Chroma V2 signé Razer et affiché à 149 euros. Mais que se cache derrière cette édition du célèbre clavier Razer BlackWidow ? Découvrons le ensemble dans notre test exclusif !

 

 

 

 

 

 

L’univers du eSport a le vent en poupe depuis maintenant des années, les constructeurs de périphériques gaming ont profité de cet engouement pour proposer aux joueurs du matériel taillé pour la compétition. Razer a bien sûr répondu à l’appel avec ces fameuses éditions Tournament. Le clavier BlackWidow Chroma V2 n’y échappe donc pas, avec quelques particularités intéressantes pour les habitués des Lan. Tout d’abord le format du clavier. Pour diminuer au maximum l’encombrement, que ça soit en déplacement ou pour optimiser au mieux votre espace, le clavier se voit légèrement raboté. En effet, le pavé numérique a été supprimé, offrant ainsi au joueur un clavier compact qui va droit à l’essentiel : le gaming ! Troublant au début, on se fait assez vite au format TKL, même dans une utilisation quotidienne, pas forcément orientée gaming.

 

 

 

 

 

 

Autre caractéristique de choix, la possibilité de pouvoir débrancher le câble USB d’alimentation, une fonction ultra pratique pour les déplacements. Ainsi, vous ne risquez pas d’abîmer l’entrée USB durant le transport. Bien sûr on retrouve toutes les caractéristiques de la grande sœur avec un repose poignet en simili cuir, rembourré et qui s’attache facilement avec un système d’aimants. Le confort est juste incroyable, ça change des repose-poignets en plastique que l’on a l’habitude de voir et dont le confort la qualité laisse à désirer. Et bien sûr le rétro-éclairage est toujours présent, mais ici on a découvert un détail très intéressant par rapport à la version classique du clavier. Les différents modes de rétro-éclairages ne sont pas intégrés de base comme sur la plupart du matériel Razer. Une excellente idée, car ça permet de se lancer directement dans la découverte du logiciel. Le joueur peut ainsi directement se familiariser avec le programme propriétaire Razer Synapse qui gère d’un côté le rétro-éclairage et ses modes, mais aussi la configuration des touches macro. L’interface est user-friendly, intuitive et permet la création de profils spécifiques.

 

 

 

 

 

 

Globalement, on se retrouve avec les mêmes caractéristiques que la version classique de l’excellent clavier BlackWidow Chroma V2, mais adapté pour les férus de compétitions. Malheureusement, les entrées jack et USB situées à l’arrière du clavier ont disparus. C’est assez regrettable car ils permettaient de brancher directement certains périphériques à votre clavier et non plus sur votre ordinateur. Adaptons la review du précédent en incluant les caractéristiques propres à l’édition Tournament :

« On retrouve ainsi ce nouveau Blackwidow Chroma V2 Tournament dans une boite aux couleurs de la marque et l’on observe très vite sur celle-ci que ce clavier se dote de touches mécaniques Vertes. Nous ne partons pas de switchs mécaniques CherryMX, mais bel et bien des switchs propriétaires de la marque Razer qu’il est possible de tester via un sample disponible sur l’emballage du clavier. Les touches mécaniques Vertes signées Razer sont sorties en 2015 suivies de près par les touches mécaniques Oranges, un peu plus silencieuses.

 

 

 

 

 

 

L’année 2017 sonne l’arrivée des touches Jaunes, avec un actionnement des touches situées à 1.2 mm au lieu des 1.9 mm et une force d’actionnement de 45 grammes au lieu de 50, tout en restant silencieuses à la manière des touches Oranges. Cette première approche des switchs Raze est plus que prometteuse étant donné que je suis habité aux touches CherryMX. Un deuxième détail qui frappe, c’est le poids de la bête (1166 grammes ! Contre les 1500 de l’édition classique) . Razer promet du lourd dès les premières impressions ! Dépêchons nous de sortir la bête pour voir de quoi il en retourne !

 

 

 

 

 

 

Une fois les mains posées sur le claver, les sensations de frappes sont juste excellentes. Nous avons opté pour les switchs Verts, très réactifs et accompagnés d’un cliquetis assez jouissif à entendre. Ces touches rappellent les boutons que l’on retrouve sur les sticks arcade ! Les puristes apprécieront. Que ça soit pour rédiger du texte ou pour le gaming, son domaine de prédilection, les switchs Verts nous ont scotchés ! Les connectiques en or assurent une réactivité optimale pour une durée de vie de 80 millions de frappes ! On voit que Razer insiste sur la réputation des précédents claviers Blackwidow en termes de durée de vie et fiabilité. En atteste le poids conséquent du clavier et ses matériaux robustes.

 

 

 

 

 

 

Comme la plupart des claviers mécaniques actuels, le Razer Blackwidow Chroma V2 embarque 16.8 millions de couleur pour son rétroéclairage led. Via le programme Synapse téléchargeable sur le site officiel de la marque, vous pourrez configurer comme bon vous semble le rétroéclairage du clavier. Que ça soit pour une seule touche ou la totalité de celles-ci via les huit modes de rétroéclairages disponibles : un effet de feu, statique, nuit étoilée, vagues ondulantes… Vous en prenez plein les yeux !

 

 

 

 

 

 

Avec ses dix touches macro, vous pourrez configurer le clavier en fonction de vos jeux préférés; sans parler de l’anti-ghosting qui empêche de malencontreusement se retrouver sur le bureau de votre OS. D’ailleurs, des configurations de base sont disponibles pour un panel de jeu assez conséquent : FPS, MOBA, RPG et j’en passe ! Le logiciel prend en compte les autres périphériques Razer pour assortir les configurations de couleur, mais on retiendra surtout le fait que le logiciel peut s’adapter en fonction des jeux !

 

 

 

 

 

 

En ce qui concerne le design et le confort, le Razer Blackwidow Tournament Chroma V2 ne se moque pas du joueur en offrant un design sobre, mais très classe. Nous avons droit à un repose poignet en simili cuir très confortable. Celui-ci ne s’attache pas avec des clips, mais via un système aimanté ! En effet, il suffit d’approcher le repose poignet près du clavier pour ce celui-ci s’attache et ce, sans qu’il se mette de travers par exemple. C’est franchement très classe et ultra confortable.Razer oblige, nous retrouver le logo à l’avant du clavier, rétroéclairé par une led ou incrusté sur le simili cuir du repose poignet.