Menu

OnRush – Le Test !

Codemasters est indéniablement un des studios qui a marqué la scène vidéo-ludique avec ses jeux de courses, notamment avec le mythique Colin McRae qui a marqué l’esprit de bien des joueurs amateurs de Rally. Le studio revient sur le devant de la scène avec une nouvelle licence baptisée OnRush ! Voyons de quoi il en retourne dans notre test, les amis !


OnRush n’est pas un  jeu de course classique où la ligne d’arrivée est l’objectif principal ! Inspiré par les tendances sur les réseaux sociaux, OnRush propulsé ses participants dans des joutes musclées où il faudra jouer des coudes pour pulvériser l’équipe adversaire. Ici la ligne d’arrivée est accessoire, l’important c’est de défoncer avec vos amis les autres véhicules à coup de turbo et d’attaques spéciales. Un concept plutôt intéressant et fun, qui malheureusement s’essouffle après quelques heures de jeu. La prise en main est toutefois immédiate et ne requiert pas d’emblée de talent de pilotes, n’oublions pas que le but du jeu est clairement de défoncer les concurrents en les envoyant dans le décor, les écraser lors de la réception de sauts ou d’utiliser les différents pouvoir offensifs dont on parlera plus tard dans le test. Le jeu propose une carrière solo assez conséquente (et plutôt ennuyante à la longue), mais aussi un mode en ligne bien plus pêchu que la carrière solo !


Plusieurs modes de jeux sont proposés, comme des captures de points, des courses ou il faudra consommer un maximum de turbo ou des courses dont il faudra passer par des portes afin de gagner des points. Ce sont les trois axes principaux en ce qui concerne les différents types d’épreuves proposés. Les développeurs souhaitaient orienter le jeu vers le coopératif avec les différents pouvoirs associés aux voitures disponibles. Avec une dizaine de modèles au total, dont deux types de motos, les véhicules embarquent des spécificités propres qui se traduisent par divers effets durant les courses. Que ça soit des pouvoirs offensifs, défensifs ou l’amélioration de caractéristiques pour votre personnage ou vos alliés. Malheureusement, il est quasi impossible de se coordonner avec son escouade et donc d’utiliser les bonus de manière stratégique et ce, avec une certain maîtrise. Certes, ces bonus feront mouche, mais on est loin des combinaisons d’effets en escouade que nous a fait rêver les trailers du jeu. Toutefois, le jeu s’avère fun et très nerveux sans pour autant vous rendre accro.


OnRush propose une dizaine d’environnements assez variés et colorés. Le jeu s’avère assez fluide et les ralentis lors de crashs fait l’affaire, sans pour autant réellement impressionner les joueurs par les effets de carambolages. Au niveau des textures, on reste assez dans la moyenne, le jeu est loin d’être magnifique, mais loin d’être moche aussi, il faut l’avouer. Les divers skins pour vos véhicules et la dizaine de personnages sont assez réussis au niveau visuel, sans pour autant opter pour un style original dont les joueurs auraient pu se dire ‘’ ah oui, ça c’est clairement une caisse ou un perso OnRush’’, mais rien de ça. À vrai dire, les personnages ont des air un peu cartoon à la Fortnite, les voitures sont peut être un peu plus développées au niveau des skins. Globalement, c’est loin d’être moche, mais assez mal inspiré. Les cut-scenes sont en revanche plutôt sympathiques, basiques, mais dans l’air du temps avec l’omniprésence des concepts de réseaux sociaux pour justifier les courses. Bien sûr, vous pourrez changer les divers emotes de victoire de courses, au même titre que les figures en moto qui permettent de gagner du boost. Les améliorations visuelles comme les skins de véhicules, personnages, mouvements et les pierres tombales (c’est à dire les bonus/malus que vous disséminez sur la route aux endroits où vous vous crashez) sont soit achetables dans la boutique, ou on peut les obtenir via les loot boxes de passage de niveau.


La surprise vient clairement de la bande son qui arrive à proposer des styles très différents, passant de la House acidulée au rock, et évidemment de la bonne Drum and bass, un peu oldschool qui ravira ainsi un très large panel de joueurs en ce qui concerne les sons. En ce qui concerne les bruitages et doublages, il faut avouer que les voitures ronronnent à peu près toutes de la même manière, ces deux derniers aspects sont ainsi vite oubliables.

Codemasters est indéniablement un des studios qui a marqué la scène vidéo-ludique avec ses jeux de courses, notamment avec le mythique Colin McRae qui a marqué l’esprit de bien des joueurs amateurs de Rally. Le studio revient sur le devant de la scène avec une nouvelle licence baptisée OnRush !…

Le Verdict !

Durée de vie / Intérêt - 65%
Graphismes - 70%
Bande son - 70%
Gameplay - 75%

70%

Moyen +

Ce mélange de Motorstorm et Burnout fait une première incursion réussie, mais en demi-teinte par un manque un système de jeu qui se veut être orienté multijoueur, mais à peine applicable au vue de la frénésie du jeu.

Avis des lecteurs: Soyez le premier !
70