Menu

My Hero One’s Justice – Le Test !

Bandai semble gâter les amateurs de mangas et animés en cette fin d’année. En effet, après un jeu Naruto to Boruto en demi teinte, l’éditeur nippon remet les couverts avec cette fois la licence My Hero. Voyons ensemble si ce Hero hérite des défauts du précédent titre Bandai cité !

Il y a quelques années, un phénomène inexpliqué a entraîné l’apparition de super-pouvoirs au sein de la population. Ces pouvoirs, appelés Alter se déclarent avant les 4 ans de l’individu, au delà, il n’est normalement impossible d’acquérir d’Alters… De nos jours, pas moins de 80 % de la population bénéficie de ces étranges capacités, parfois loufoques et inoffensives, mais parfois terriblement destructrices. Vous incarnez Izuku Midoriya, un jeune étudiant n’ayant pas d’Alter, et rêvant de devenir un super héro. Votre destin change le jour où vous rencontrez l’incroyable super héro All Might ! Bien-sûr, votre périple vous emmène dans bon nombres de décors familier, et évidemment vous rencontrez une foule d’heros et vilains !

Première bonne surprise, le jeu n’emprunte pas la voie d’une Xenoverse-like comme Naruto to Burotu Shinobi Striker, mais plutôt à la manière d’un Ninja Storm ! Nous avons donc droit à un mode histoire en bonne et due forme et qui relate l’histoire original du manga. Bien sûr, énormément de détails sont omis par rapport à l’animé, mais la narration de qualité fait en sorte que même le novice de la licence Hero ne soit pas perdu. Un excellent point car la plupart de ces jeux à licence sont exclusivement destinés aux fans hardcore, ici non. On peut très bien avoir une idée non faussée de l’histoire, ainsi que des personnalités des différents personnages. L’aventure se déroule de la saison 2 à la saison 3 de l’anime et est subdivisé en deux arcs majeurs, relatant le point de vue des Super Héro et celui des Vilains. Le mode histoire a une durée de vie raisonnable, mais facilement extensible si vous souhaitez terminez les combats avec un score S ainsi que de gagner tous les accessoires esthétiques et autre bonus orientés fan-service. 

Pour ce qui est des autres modes, le jeu se dote de ce qu’il y a de plus classique, comme un mode missions, un mode entraînement et bien sûr les modes versus en ligne ou en local ! Le mode mission se présente sous la forme de cartes proposant plusieurs combats et bien sûr un combat final. Une moyenne des scores vous octroie une note finale. Évidemment, le fait de réussir les combats au rang maximum permet de gagner des objets esthétiques pour vos personnages, ainsi que votre carte de joueur. Les cartes de missions sont toutefois bien moins fournies qu’un certain Dragon Ball FighterZ par exemple, mais l’envie de collecter les objets du jeu, ainsi que certains bonus d’XP octroient une bonne dose de rejouabilité au titre.

Certes le gameplay du jeu est loin d’être aussi poussé qu’un ”vrai’’ jeu de versus fighting, mais réserve malgré tout son lot de surprises, bonnes et mauvaises… En effet, la prise en main est plutôt aisée et procure immédiatement du fun. Les coups sont variés, dosés et empreints d’une bonne sensation de force durant les impacts. Les combos sont plutôt bien pensés et s’enchaînent sans trop difficulté une fois les différents systèmes assimilés et qui s’articulent autour de la charge de coup et leur orientation. Bien sûr, les dashs, chopes, assistances (vous pouvez choisir deux alliés), ainsi que coup ultimes sont de la partie. Toutefois, l’intelligence artificielle est à la ramasse et l’ennemi tourne de temps en temps en rond ou fonce dans le bas de l’écran sans aucune raison. Évidemment, on aura tendance à s’orienter vers le mode multijoueur qui annonce pas mal de fun, un peu plus en local qu’en ligne par le fait que le jeu ne se dirige d’office par vers la compétition par le caractère casual du gameplay, mais là aussi certains bugs dans le gameplay apparaissent, comme par exemple votre adversaire qui réussi à faire une chope dos à vous … 

Visuellement, My Hero One’s Justice annonce un constat en demi teinte. Pour commencer par le positif, le jeu respecte à merveille l’univers original de la licence et la direction artistique est clairement un des points forts du jeu. Les cut-scenes sont présentés à la manière d’un comic, une approche originale, visuellement réussie et qui cadre bien avec le thème comics américain assumé de la licence. Sincèrement, le visuel sert énormément à la narration, et c’est bien plus réussi que des dialogues à la Soul Calibur 6 ou Blazblue pour rester dans ce genre de jeux. Les animations sont tirés ou fortement inspirés de l’anime, ainsi chacun des 20 personnages dispose de leurs super coups ”signature’’. Ces animations sont très réussies, au même titre que la modélisation des personnages, mais c’est plutôt au niveau des textures et du level design que le bas blesse. My Hero One’s Justice se voit affublé de textures dépassées et des arènes, certes variées, mais peu développées et visuellement dépassé. Pour finir, la bande son est plutôt correcte avec son doublage japonais par défaut et avec les voix originales de l’anime qui raviront les fans, mais aussi la bande originale très orientée heavy metal, peu varié, mais décoiffant.

Pour conclure, Bandai signe une belle entrée en la matière pour LE shônen du moment ! Loin exempt de défauts, notamment en termes de graphismes et le gameplay orienté casual, My Hero One’s Justice arrive malgré tout à tenir en haleine le joueur. Le jeu plaira à coup sûr aux fans de la licence et n’oublie pas pour autant les nouveaux arrivants en offrant une narration dynamique et respectueuse de l’anime.

Title Here

thumbs-up-icon

Pros
  • L’univers est respecté
  • Facile à prendre en main
  • Du fun immediat
  • Les animations sont fidèles
  • Assez addictif !
  • Pas que pour les fan boys !

thumbs-down-icon

Cons
  • Les textures sont dépassées
  • Gameplay ultra basique …
  • … et parfois buggé
  • Les trophées liés au fan service et leur collecte…

 

 


Drei

Drei

Bandai semble gâter les amateurs de mangas et animés en cette fin d'année. En effet, après un jeu Naruto to Boruto en demi teinte, l'éditeur nippon remet les couverts avec cette fois la licence My Hero. Voyons ensemble si ce Hero hérite des défauts du précédent titre Bandai cité !…

Le Verdict !

Avis général - 70%

70%

Bon !

Avis des lecteurs: Soyez le premier !
70