Tests

Doom : Unto the Evil DLC1 – Le Test !

Doom nous avait régalé il y a trois mois avec un mode solo en béton ayant gagné le pari d’offrir aux joueurs des sensations old-school sans oublier des nouveautés notables ! Le mode multijoueur n’avait malheureusement pas réussi à conquérir le cœur des joueurs. Bethesda et ID Software se sont pliés en quatre pour offrir une premier DLC uniquement multijoueur. Affiché à 14.99 euros, le constat est plutôt mitigé pour ce prix. Voyons ensemble ce qu’apporte ce premier DLC !

Je ne vous cache pas que nous avons rencontrés d’immenses difficultés pour accéder à des parties multijoueur proposant les nouvelles cartes et modes du DLC. Tout du moins sur Playstation 4 ! A vrai dire, une fois sélectionné le mode permettant de profiter des cartes de ce DLC, il faut à peu près attendre une demi-heure avant de trouver des joueurs possédant le DLC afin de jouer ! Le constat est général dans le mode multijoueur de Doom sur Playstation 4, seules les parties en Match à Mort en Équipe semblent peuplées et rencontrent le moins de soucis de connexion ! Mais passons ces soucis et détaillons le contenu de ce DLC en espérant qu’il puisse susciter l’intérêt des joueurs, histoire de peupler les serveurs !

DOOM_20160908153712 DOOM_20160908160635

Au menu de «Unto the Evil», nous avons d’une part du nouveau contenu en termes de taunts et de skins d’armures. D’autre part, le DLC propose une nouvelle arme, une mine ainsi que trois nouvelles cartes. Cinq nouveaux modules de piratages sont aussi de la partie !  Le contenu s’avère plutôt rachitique pour une quinzaine d’euros, il faut l’avouer. Malgré le peu d’intérêt, les taunts sont plutôt drôles et bien mieux réussis que ceux de base offert avec le jeu. On retrouve ainsi des dances typiquement américaines et autres postures plutôt réussies il faut l’avouer. Les skins pour chaque partie de votre armure sont directement débloqués avec le DLC Unto The Devil, il ne faudra donc pas effectuer des défis spécifiques pour les obtenirs, ce qui est plutôt pratique ! Le design de ces nouvelles skins sont résolument démoniaques, teintés d’éléments purement robotique pour un résultat esthétique réussi.
Avant de nous lancer dans les maps pour découvrir les modes de jeux et nouvelles armes, un minimum de préparation est primordial. Je fais bien sûr allusion aux modules de piratages, au nombre de cinq dont voici les détails :

  • La Stabilité d’armure (x1): Votre armure ne baisse pas si celle-ci est surchargée au dessus de 50 ! De quoi encaisser ces foutues roquettes qui pulullent dans le mode multi ( et oui, l’équilibrage est toujours en dent de scie en ce qui concerne certaines armes… ).
  • Trésor caché (x1): Durant 60 secondes, vous obtenez +5 en armure pour chaque boite de munitions ramassée.
  • Vitesse primaire (x1): A partir du moment où votre personnage à une santé plus grande que 50, vous obtenez une augmentation de la vitesse de déplacement durant 60 secondes.
  • Coureur d’armes (x2): Dès qu’une arme spéciale apparaît sur la carte, vous obtenez un bonus de vitesse de déplacement durant 60 ou 120s ! La course à la tronçonneuse est ouverte!
  • Bourreau (x1) : Durant 120 secondes, vous obtenez un bonus de 200 xp pour chaque Glory Kill !

 

Ces modules sont plutôt intéressants et ne donnent pas un avantage flagrant aux joueurs possédants l’extension, mais ces modules représentent malgré tout un sacré avantage dans certaines situations !

DOOM_20160908174320 DOOM_20160908174542

En ce qui concerne les cartes, le résultat est en demi-teinte. La carte «Rituel» offre des panoramas enneigés remplis de crevasses dangereuses qui risquent de réduire votre personnage dans les méandres de l’oubli ! La verticalité de la carte offre des possibilités de gameplay un peu plus poussées avec ses plate-formes vertigineuses.
La carte «Offrande» est de loin la plus décevante en proposant un temple rappelant un peu trop des cartes rencontrées dans d’autres FPS du genre ! La bonne surprise du DLC en matière de carte est «Cataclysme» divisée en trois grandes zones alliant décors futuristes, cryptes et sous-terrains démoniaques ! Des portails par-ci, par-là permettent de voyager d’une zone à l’autre pour surprendre vos ennemis ou tout simplement fuir …

Passons maintenant aux armes exclusives à ce DLC. Le DLC octroie une arme de poing intitulé GME à la cadence très rapide en moyenne portée et un tir chargé secondaire destructeur en courte portée. Malheureusement, cette arme ne fait pas vraiment ses preuves et il y a de grandes chances que les joueurs se tournent vers une autre pièce d’arme pour parfaire leurs panoplies. En revanche, la mine cinétique est très pratique ! Dotée de capteurs de mouvements, la mine s’enclenche dès que le joueur ennemi passe à coté ou au dessus, celle-ci se collant à lui pour infliger un maximum de dégâts. Pour tout vous avouer, cette mine fait maintenant partie de mon kit de base en mode multijoueur.  Pour ce qui est du «Moissonneur», démon débloqué dans le DLC, celui-ci s’avère plutôt fun à jouer ! Le Moissonneur lance des éclairs qui permettent de remplir une jauge lorsque vous touchez des ennemis. Une fois la jauge complète, vous pouvez lancer des orbes d’énergie destructeurs !
Nous terminerons pas les trophées en lien avec le DLC. Au nombre de cinq, ces trophées d’argent sont faciles à obtenir. En gros, vous devrez tuer un certains nombre d’ennemis avec la mince cinétique, le GME et finalement le Moissonneur. Les deux derniers trophées s’obtiennent en déclenchant un taunt en partie ou en s’équipant d’un nouveau skin d’armure, easy peasy !

DOOM_20160911185856 DOOM_20160911195352

Le constat final est plutôt moyen. La plupart des cartes sont intéressantes mais arriveront-ils à faire oublier le contenu plutôt maigre de ce DLC ? Question plus importante encore, ce DLC pourra-t-il donner envie aux joueurs de repeupler les serveurs de Doom (tout du moins sur Playstation 4… ) ? On espère qu’ID Software et Bethesda seront à l’écoute des joueurs pour proposer du contenu en béton pour le prochain DLC, surtout à ce prix !