Articles

Babylon’s Fall – Le Test

Square Enix et Platinum Games avaient de quoi susciter l’intérêt des joueurs avec Babylon’s Fall, le dernier jeu des créateurs de Bayonetta, Nier : Automata, Vanquish, Astral Chain pour citer les plus connus ! Un intérêt qui s’est très vite dissipé à la sortie de ce titre médiocre que nous allons vous présenter dans ce test, et essayer de comprendre comment on a pu en arriver là.

Babylon’s Fall vous plonge dans un univers fantasy sur le thème de Babylon et des factions qui se font la guerre sur fond d’histoire de reliques. Ne passons pas par quatre chemins, le scénario est décousu et inintéressant au possible. Un scénario qui n’est qu’un prétexte pour enchaîner des donjons couloirs sans saveur et surtout qui n’arrive pas à sortir la tête du jeu où procurer un minimum d’intérêt. Il ne faudra pas s’attendre à une narration incroyable non plus, entre les cutscenes archaïques et les plans fixes soporifiques aux dialogues dénués d’engouement et tout simplement d’intérêt.

Babylon’s Fall est un jeu à services avec son lot de loots, des sacs à PV à la pelle, des pass annuels hors de prix pour un jeu affiché au prix plein dans le store. Un mélange de action-RPG teinté de MMO, un peu à la façon de Marvel’s Avengers, qui était beaucoup mieux en passant, pour vous donner une idée de cette purge qu’est Babylon’s Fall.

Le jeu se résume à des missions couloirs au level design simpliste où il n’y a rien à explorer ou dont on pourrait se servir pour d’éventuelles fonctionnalités, mais rien de celà. Les combats se résument à matraquer les deux armes principales, mais aussi les deux armes fantômes additionnelles. Il n’y a absolument aucune subtilité dans le gameplay, et les loots réguliers ainsi que le systèmes d’avantage/faiblesse lié aux éléments sont super basiques.

Un point assez hilarant du titre (ou à pleurer) c’est la possibilité de jouer seul ou jusqu’à quatre joueurs, mais le problème c’est que les joueurs ont déserté ce fiasco vidéo-ludique assez vite ! Il faut donc être patient pour réussir à trouver un autre joueur pour pouvoir faire un donjon, mais n’espérez pas pouvoir jouer à plus de deux joueurs. Jouer seul est à proscrire, car il n’y a absolument aucun équilibrage de difficulté, ou plutôt d’équilibrage de PV des ennemis ! Un constat palpable dès les premiers boss, impossible à tuer seul, il faudra obligatoirement trouver des joueurs pour attaquer les sacs à PV en tournant autour… Du fun en barre !

Et même les récompenses journalières qui essaient de faire revenir les joueurs n’aident pas, le pass de combat payant alors que le jeu est affiché à prix plein encore moins ! Le tout est répétitif, sans saveur et pas inspiré du tout, il n’y a rien d’original ou de nouveau. L’incompréhension est totale, d’autant plus que même si le jeu était proposé gratuitement, peu de chance que les joueurs s’y intéressent vue la qualité de certains jeux gratuits proposés de nos jours.

Graphiquement, le jeu rejoint le roster des jeux next-gen repoussants dont fait partie l’infâme Werewolf : The Apocalypse. Le choc est énorme tout au long du jeu tellement c’est moche. Les textures affichent un effet gouache qui rend le jeu encore plus dégueulasse, à croire que les développeurs ont cru pouvoir dissimuler la laideur du jeu et mettre ça sur un style artistique assumé, le résultat est qu’on a l’impression de revenir sur PlayStation 3 en termes de qualité visuelle.

Le constat est valable aussi bien in-game quand durant les cinématiques ou plans fixes des dialogues, qui, dès le début affiche de gros bugs, comme des personnages qui sont dissimulés par votre équipement, et bien sûr le lot de scintillements par-ci par-là ! Le jeu propose le minimum de diversités dans des décors qu’on souhaite tout simplement quitter plutôt qu’arpenter ! Le character design fait penser à des modèles rejetés et inaboutis de précédents jeux Platinum Games, notamment Bayonetta. Partiel pour la musique qui aurait pu être plus travaillée. Les doublages, quand à eux, sont assez caricaturaux et extirpe le joueur de quelconque immersion.

 

Previous Article
Elden Ring - Le Test