Produits HighTech

[AVIS] Razer Orochi V2 – Le Test

Razer revient sur le devant de la scène avec la version 2 de la souris Orochi ! Compacte, ultra-légère et avec une durée de vie colossale, cette Razer Orochi V2 peut-elle s’imposer dans le monde du gaming nomade ? Verdict dans notre test exclusif !

Sortie ce 27 avril 2021, la Razer Orochi V2 a tout pour séduire sur le papier : 

  • Petite et compacte, facile à transporter
  • 950 heures d’autonomie
  • Deux modes sans-fils : Razer Hyperspeed et Bluetooth
  • Un poids rikiki de 60 grammes
  • La possibilité de la customiser

Des caractéristiques intrigantes et très alléchantes, faut l’avouer ! 

En termes de packaging, Razer reste sur le traditionnel, avec une boîte simple et compacte flanquée des couleurs de la marque et qui renferme le manuel, stickers habituels, deux piles (AA + AAA) et bien sûr, la Orochi V2 !

Le design pousse la sobriété à son paroxysme, avec une symétrie parfaite qui peut convenir aussi bien aux droitiers qu’aux gauchers. Les boutons de clics droit et gauche sont orientés en position plongeante tandis que le corps de la souris est lui bombé. Cette forme générale permet une prise en main plutôt universelle, dans le sens où on peut la manipuler en claw, palm et fingertip ! Du coup, c’est plutôt facile de faire bouger le curseur en prenant plutôt appuie sur les boutons de clics ou au contraire en la manipulant avec la paume grâce à la forme bombée. 

C’est une excellente surprise, car je vous avoue que j’ai plutôt de grandes mains et l’aspect compact me faisait un peu peur, mais il n’en est rien, une fois en main ! La souris se laisse ainsi dompter au gré de votre style de prise et ce, durant de très longues heures. Elle glisse à merveille grâce aux deux larges surfaces PTFE. À savoir que j’ai utilisé cette souris en sessions de jeux et en télétravail !

En effet, le format compact de la souris permet un transport aisé, que ça soit dans une poche de votre sac ou même dans une poche de veste, on a une souris mécanique à portée de main ! Très pratique pour les LAN pour tout gamer qui ne souhaite pas s’encombrer plus que nécessaire ! 

Pour les gamers, mais pas que ! En effet, le design sobre et passe-partout de cette Razer Orochi V2 est aussi le compagnon idéal pour le travail au bureau en termes de transport, fiabilité et discrétion au travail. Comme expliqué plus haut, je l’ai aussi utilisée pour du télétravail dans le domaine de l’informatique et j’avoue avoir été conquis par son utilisation et son confort durant mes shifts de près de 9h30 en continu ! Aussi, j’ai la particularité de suer des mains lors des joutes de jeux intenses ou dans les coups de chauds au travail et l’aspect un peu granuleux de la souris est juste parfait pour éviter qu’elle glisse sous la main ! 

Aussi, en fin de journée, on sent bien que le poids plume de la souris soulage énormément la main et le poignet durant les longues heures d’utilisation et je vous avoue qu’elle est désormais ma souris principale quand je n’ai pas besoin d’énormément de boutons. 

En termes de boutons justement, la Razer Orochi V2 embarque deux boutons latéraux, la roulette et juste en avant de la roulette le bouton du DPI. On peut ainsi régler la au travers de 5 niveaux jusqu’à 18000 DPI, un choix assez large et facile à choisir. La roulette est couverte d’un caoutchouc avec des irrégularités ainsi qu’une sensation crantée pour sentir sous les doigts l’amplitude lors du roulement. 

Et évidemment, les clics droit et gauche. Tous les boutons sont mécaniques, proposent à la fois une réactivité et une précision impressionnante avec une durée de vie de 60 millions de clics. Les six touches sont bien sûr programmables, mais avec un seul profil accessible. 

Pour ce qui est de la connectivité, exit le câble USB et place au Bluetooth ainsi que la technologie Razer Hyperspeed. L’époque où les périphériques Bluetooth n’étaient pas fiables est plutôt révolue, et nous n’avons pas subi de pertes durant notre mois d’utilisation. Alors que le Bluetooth offre une autonomie de 950 heures, le Hyperspeed lui est aux alentours de 425 heures, la moitié. 

On vous en avait déjà parlé du Hyperspeed lors des précédents tests de souris Razer, c’est la solution idéale pour le gaming compétitif sans-fil. Pour utiliser le Hyperspeed, il suffit de prendre le single USB qui est dans la souris et de le brancher sur son PC, ensuite il suffit de l’activer via l’interrupteur en dessous de la souris et le tour est joué ! C’est très simple d’utilisation et comme les précédents modèles, cette technologie est aussi fiable qu’une souris cablée, ça réagit instantanément ! 

Mais sans câble USB, comment est alimentée la souris, le direz-vous ? La Razer Orochi V2 est alimentée avec une pile AAA ou une pile AA (oui, on a mis les deux en même temps sur les photos, pour vous donner une idée). Et comme vous pouvez le constater, ces piles sont orientées de manière oblique, transversales pour une raison simple et ingénieuse : la répartition du poids. De cette manière, il n’y a pas de déséquilibre, le maniement de la souris reste optimal. 

Alors bon, oui vous devrez avoir une pile de rechange, mais il faut avouer qu’avec 425 ou 950 heures d’autonomie, vous avez le temps d’anticiper. Après, oui, ne pas mettre de batterie interne rechargeable via un câble USB a permis d’alléger la souris et surtout de garder une structure uniforme de la souris, et éviter les trous façon Honeycomb qui est très discutable en termes de design, il faut l’avouer. 

Aussi, comme vous pouvez le constater, on peut enlever la coque du haut pour accéder au dongle et aux piles, mais aussi pour pouvoir changer cette coque ! Razer propose une pléthore de designs sur son site web pour customiser sa souris et pourquoi pas adopter un look différent en fonction de vos compétitions ou même une coque à l’effigie de votre entreprise si vous souhaitez la prendre au bureau ! 

Les possibilités sont énormes et il faut avouer que c’est plutôt cool ! On avait l’occasion de voir des éditions spéciales de souris avec différents design, mais Razer change vraiment la donne en proposant ces différentes coques, on a trouvé l’idée excellente !

 

En conclusion, pour 69 euros, la Rare Orochi V2 est un compagnon idéal pour vos sessions de jeu en déplacement, et même pour le bureau ! Ultra légère, compacte et du coup facile à transporter, elle propose des technologies qui assurent fiabilité, précision, confort et ergonomie ! Cerise sur le gâteau, la customisation via le shop Razer permet vraiment d’ajouter sa touche personnelle à ce modèle qui risque bien de s’imposer dans sa catégorie, affiche à seulement dix euros de plus que la Logitech G305, mais avec 4 fois plus d’autonomie, et une durée de vie 6 fois supérieur avec les touches mécaniques et ses 60 millions de clics.